/news/currentevents

Plus important rassemblement du pays

Plus de 700 Hells Angels attendus à Saint-Hyacinthe

Éric Thibault | Agence QMI

La région de Saint-Hyacinthe accueillera dans un mois le plus important rassemblement des Hells Angels du pays.

Ce rendez-vous annuel, baptisé le Canada Run, explique pourquoi au moins 350 chambres d’hôtel ont été réservées dans cette ville de la Montérégie et dans les environs, entre les 9 et 11 août prochains, a appris «Le Journal de Montréal» de sources policières.

Concentré de motards

L’événement pourrait attirer plus de 700 motards des quatre coins du pays, comme ce fut le cas lors des éditions précédentes tenues à Calgary, en Alberta, pendant l’été 2017, et à Carlsbad Springs, près d’Ottawa, en juillet 2016.

Au téléphone hier, aucun employé de trois de ces hôtels n’était enclin à discuter de cette future clientèle.

Les détails des festivités et les endroits où les motards prévoient se regrouper n’ont pas encore été ébruités.

Depuis l’opération SharQc, les Hells Angels du Québec ont perdu leurs bunkers et doivent trouver d’autres endroits pour recevoir leur visite. En décembre dernier, ils avaient célébré leur 40e anniversaire dans une cabane à sucre de Saint-Marc-sur-Richelieu, également en Montérégie.

Les Hells à l’Expo

À la fin de juillet 2017, les Hells avaient aussi fait parler d’eux à Saint-Hyacinthe, en s’installant sur le site de l’Expo agricole durant plusieurs jours pour y vendre des vêtements appuyant la bande de motards.

À la suite d’un reportage du «Le Journal de Montréal», la direction de l’Expo avait expulsé la roulotte promotionnelle des Hells qui a aussi été chassée du Rockfest de Montebello après une visite des policiers, le mois dernier.

L’inspecteur Guy Lapointe, responsable des communications à la Sûreté du Québec, a assuré que «peu importe où [le Canada Run] se déroulera, les policiers seront présents en grand nombre».

«On les aura à l’œil. Ils aiment afficher leurs couleurs en public, mais on ira afficher les nôtres», a-t-il déclaré hier.

La dernière fois que les Hells du Québec ont été les hôtes du Canada Run, il y a 10 ans, les activités avaient eu lieu à Saint-Pie, près de Saint-Hyacinthe, dans un camping, et à la piste de course Sanair.

Cette fois, les Hells ne se réuniront pas à Sanair, selon le propriétaire du site.

«Personne ne m’a contacté. Mais on a eu des motards ici l’an passé et le maire m’a averti», a dit Jacques Guertin, en faisant référence au Thunder Bike Show qui avait attiré plusieurs Hells et membres de leurs clubs sympathisants en août 2017.

Cela avait choqué le maire Mario St-Pierre, dont la municipalité avait accordé un permis aux promoteurs sans savoir que les Hells y seraient attendus.

Les Hells dominent le crime organisé au Canada, d’après les policiers. Ils comptent quelque 450 membres dans sept provinces - dont 80 au Québec où ils contrôlent le marché de la drogue -, soit davantage que l’ensemble des autres clubs de motards au pays.

Dans la même catégorie