/news/world

«D’immenses progrès» sur le financement

«Je crois en l'OTAN», assure Donald Trump

Agence France-Presse 

«Je crois en l'OTAN», a affirmé jeudi le président américain, Donald Trump, malgré ses critiques répétées sur la faiblesse des dépenses militaires des alliés pendant un sommet de deux jours à Bruxelles, qui a semé le trouble sur l'engagement des États-Unis.

Le président américain n'a de cesse de réclamer aux Européens, et à l'Allemagne en particulier, d'accroître leurs dépenses militaires afin de respecter leur engagement de les porter à 2% de leur PIB.

À LIRE ÉGALEMENT

Les alliés réaffirment leur engagement à payer plus

Trump atterrit à Londres pour une visite dans un climat hostile

Trump promet d'évoquer avec Poutine l'interférence russe

«Je leur ai dit que je serais très malheureux s'ils n'augmentaient pas leurs engagements de façon substantielle parce que les États-Unis payent un montant énorme», a expliqué M. Trump lors d'une conférence de presse.

Pour autant, «il n'est pas nécessaire» de menacer de quitter l'institution pour les convaincre, a-t-il précisé.

Le président américain a plutôt préféré saluer les «immenses progrès» obtenus, selon lui, dans leurs engagements financiers.

«Hier, je leur ai fait savoir que j'étais extrêmement insatisfait de ce qui se passait et ils ont considérablement renforcé leurs engagements», a-t-il développé.

«Quand nous aurons atteint 2%, nous pourrons commencer à parler d'aller plus loin», a-t-il poursuivi, évoquant le chiffre de 4%, qu'il avait déjà suggéré aux Alliés mercredi. «Je pense que 4% est le bon chiffre.»

«Maintenant, nous sommes très heureux d'avoir une OTAN très puissante, très forte, beaucoup plus forte qu'il y a deux jours», a poursuivi le président américain.