/regional/montreal/montreal

Happée mortellement dans Rosemont:

Un mois après la mort d'une cycliste, aucun changement

Francis Pilon | Agence QMI

Agence QMI

Un organisme dénonce qu'aucun changement n'ait été apporté à l'intersection où une cycliste a perdu la vie, sous les roues d'un poids lourd, il y a un mois dans l'arrondissement de Rosemont–La Petite-Patrie, à Montréal.

Projet Montréal a pris l’engagement de sécuriser dans les meilleurs délais les lieux de collisions mortelles dans son Programme préélectoral de 2017. Le but était de mettre en oeuvre une réelle Vision Zéro pour assurer la sécurité des piétons et des cyclistes.

Or, un mois après la collision mortelle survenue le 11 juin dernier, entre la cycliste Valérie Bertrand Desrochers et un poids lourd, aucune mesure n’a été mise en place pour sécuriser l’angle de la rue Saint-Zotique et de la 19e Avenue, dénonce la Coalition vélo de Montréal.

«Projet Montréal a pris l’engagement de corriger rapidement une route quand un cycliste meurt. Maintenant, un mois plus tard après le décès de Valérie Bertrand Desrochers, rien n’est fait», a signalé Daniel Lambert, porte-parole de la Coalition vélo de Montréal.

«Il n’y a pas d’excuses pour n’avoir rien fait en un mois encore... Ce sont des aménagements qui se font facilement, mettre des lignes vertes, mettre des poteaux qui séparent la voie des vélos et des autos, changer l’itinéraire des gros camions pour éviter les accidents, pleins de mesures comme ça se font rapidement», a-t-il ajouté.

 

«Ça me brise le cœur»

Le «24 Heures» s’est rendu sur place pour constater que les cyclistes et piétons étaient indignés que la Ville de Montréal n’ait pas encore agi pour sécuriser cette intersection où il y a déjà eu au moins un accident mortel.

«J’espère que la Ville va commencer à mettre de plus en plus de poteaux entre les pistes cyclables et la route. Ça me brise le cœur ces histoires-là. Encore ce matin, je devais passer par Saint-Zotique, mais je n’ai plus envie de passer par ici... Je pensais juste à la jeune dame décédée», a exprimé Eve Handfield, une cycliste croisée à l’angle de la rue Saint-Zotique et de la 19e Avenue.

Même son de cloche du côté de Bertrand Beauchemin, qui aimerait voir plus d’aménagements sécuritaires pour les cyclistes.

«Il devrait y avoir des poteaux sur les lignes qui séparent la piste cyclable et la route des voitures. Ça les empêcherait de rouler sur nous et de créer d’autres accidents», a témoigné M. Beauchemin.

En raison de la période de vacances, aucun élu n’était disponible pour commenter ce dossier aujourd’hui, a dit Judith Gratton Gervais, chargée de communication de l'arrondissement de Rosemont-La Petite-Patrie.Cette dernière ajoute qu’une inspection a été réalisée par leurs équipes ainsi qu’un rafraichissement saisonnier du marquage à l'intersection de la 19e Avenue et de Saint-Zotique depuis le 11 juin dernier.

«L’arrondissement de Rosemont-La Petite-Patrie a déjà procédé à plusieurs modifications d’aménagement au cours des derniers mois, voire des dernières années, afin de favoriser un partage sécuritaire du réseau routier pour l’ensemble des utilisateurs. Ce qu’il faut maintenant, c’est de s’interroger sur la cohabitation sécuritaire entre les véhicules lourds et les utilisateurs vulnérables à Montréal, et c’est une réflexion que notre administration a amorcée», a indiqué Youssef Amane, attaché de presse du comité exécutif.

Dans la même catégorie