/news/culture

Palmarès Billboard

Céline Dion a conquis les fans de dance

Marc-André Lemieux | Journal de Montréal

Céline Dion obtient un nouveau numéro 1 aux États-Unis. Sa plus récente chanson, Ashes, grimpe au premier rang du palmarès Billboard des chansons dance les plus populaires dans les clubs.

L’ascension au sommet de l’artiste de 50 ans sera officialisée la semaine prochaine. Ashes aura mis sept semaines à atteindre le premier échelon.

Céline Dion a réalisé cet exploit grâce à Steve Aoki et DJ Riddler. Les deux producteurs américains ont chacun concocté une version dansante du morceau tiré du film Deadpool 2. Ce sont les seules versions remixées de Ashesque Sony Music, la maison de disque de Céline Dion, a approuvées.

Pour une troisième fois

Depuis ses débuts, Céline Dion a dominé le classement Billboard des Dance Club Songs à deux autres reprises. En 2008, Taking Chances s’était hissée au premier rang. Sa précédente domination remontait à 1994, avec Misled. L’extrait du disque The Colour of My Love avait passé deux semaines au top.

Pour sa part, I Drove All Night avait terminé son parcours en deuxième position en 2003.

Performance en demi-teinte

Ailleurs, Ashes n’a pas fait beaucoup de vagues chez nos voisins du Sud. Malgré des débuts prometteurs, la ballade n’a jamais réussi à percer le Hot 100, qui recense les chansons les plus populaires en sol américain, tous styles confondus. Elle s’est toutefois hissée au 22e rang du palmarès Adulte contemporain.

Au Royaume-Uni, Ashes a atteint le 86e rang, tandis qu’en France, la pièce a grimpé au no 15. Au Canada, son ascension s’est arrêtée en 72e position, d’après les données de Billboard.

Le vidéoclip de Ashes, qui met également en vedette le comédien Ryan Reynolds, a récemment franchi la barre des 35 millions de visionnements sur YouTube.

En tournée

Ashes figure parmi les chansons que Céline Dion interprète chaque soir sur scène durant sa tournée en Asie-Pacifique. Au cours des prochains jours, elle se produira à Taipei, Manille et Bangkok, avant de s’envoler pour l’Australie.

Dans la même catégorie