/news/currentevents

Centre-du-Québec

Des policiers haïtiens formés sur les crimes sexuels à Nicolet

Louis Cloutier | TVA Nouvelles

Des membres d'une nouvelle unité contre les crimes sexuels mise sur pied en Haïti viennent d'être formés à l'École nationale de police du Québec à Nicolet, dans le Centre-du-Québec.

Les 10 policiers, tous des universitaires, pourront mettre en pratique dans leur pays les mêmes techniques que celles auxquelles sont rompus les enquêteurs québécois. L'Unité de lutte aux crimes sexuels est actuellement en activité à Port-au-Prince avec trois membres.

Ses effectifs grimperont à 13 une fois de retour les policiers en stage à Nicolet.

«L'unité travaille déjà sur beaucoup de cas concernant des crimes sexuels qui ont été perpétrés sur certains membres de la population haïtienne», indique Paul Fils, sous-lieutenant de la Police nationale d'Haïti.

Le sous-lieutenant Fils sera chargé à son retour de transmettre la formation à d'autres policiers haïtiens afin d'étendre à l'ensemble du pays les activités de ce nouveau service d'enquête.

Le stage à Nicolet a été organisé par l'ONU via la Norvège dans le cadre de la mission internationale en appui à la justice haïtienne en cours depuis octobre 2017. C'est la Norvège qui finance le programme.

«Le financement effectivement est de la Norvège, mais d'envoyer les gens en Norvège posait le problème de la langue. Donc, dans ce temps-là, ils font le tour des écoles de police qui ont l'expertise et qui ont le savoir pour former ces gens-là», explique Pierre Saint-Antoine, porte-parole de l'École nationale de police.

Les policiers haïtiens n'ont pas eu de répit. Puisqu'ils ne disposaient que d'une semaine pour suivre un programme qui normalement en nécessite quatre.