/news/society

Plante envahissante

La berce du Caucase donne des maux de tête à Eastman

Jasmin Dumas | TVA Nouvelles

 - Agence QMI

La berce du Caucase, une plante envahissante et toxique, se propage à une vitesse folle sur le territoire de la municipalité d’Eastman, en Estrie, où les citoyens ne savent plus quoi faire pour s'en débarrasser.

On distingue la berce du Caucase notamment par sa hauteur de deux à cinq mètres (à maturité) et les taches rouges sur son imposante tige. C’est la sève à l’intérieur de la tige qui est toxique. Au contact de la peau, elle provoque de vives brûlures.

À Eastman, Yves Desfossés est aux prises avec cet envahisseur depuis une dizaine d’années. «J’essaie de les éliminer depuis longtemps. Je coupe, déracine, mais il n’y a rien à faire. Ça repousse sans cesse», a-t-il témoigné vendredi à TVA Nouvelles.

Ses voisins ont le même problème. «J’ai des petits-enfants qui viennent ici, c’est inquiétant. On les surveille pour ne pas qu’ils s’en approchent», a indiqué Gaétan Boisvert.

Dans le secteur du chemin de Mont-Bon-Plaisir, des terrains vacants non entretenus semblent poser problème. La berce du Caucase est répandue sur ces propriétés. Pourtant, la municipalité d’Eastman est dotée d’un règlement obligeant les propriétaires à éliminer les plantes envahissantes.

Diane Jacques accuse la municipalité de se traîner les pieds. «On appelle, on signale la situation comme on nous demande de faire, mais il ne se passe rien», a-t-elle dit.

Questionnée par TVA Nouvelles, l’administration municipale dit avoir envoyé vendredi des avis finaux à trois propriétaires, leur ordonnant d’éliminer les plantes en question d’ici sept jours, à défaut de quoi les travaux seront entrepris par la municipalité aux frais des propriétaires.

Dans la même catégorie