/regional/estduquebec/basstlaurent

Zone de pêche

Une première saison de bar rayé pour le Bas-Saint-Laurent

Vanessa Limoges | TVA Nouvelles

Les pêcheurs de bar rayé du Bas-Saint-Laurent sont comblés, ils n'ont plus à se rendre en Gaspésie pour pêcher cette espèce.

Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs a modifié la zone dans laquelle cette pêche est permise peu de temps avant le début de la saison le 15 juin. Depuis, les amateurs de pêche sportive profitent des embouchures de rivières et des différents quais du Bas-Saint-Laurent pour pratiquer ce sport.

«Je ne pourrais pas être plus heureux de pouvoir pêcher le bar rayé ici, mais on doit faire attention, les gens doivent comprendre que c'est plaisant de pêcher cette espèce, mais qu'il faut lui faire attention si on veut que ça continue», explique le membre fondateur du groupe Facebook «Bar rayé du Bas-Saint-Laurent», Patrick Labrie.

Puisque l'espèce a longtemps été en péril, la pêche au bar rayé était permise depuis 2013 dans une zone allant de la Baie-des-Chaleurs à Cap-Gaspé.

Pour que cette pêche perdure, les pêcheurs doivent être vigilants, conserver seulement les bars rayés de 50 à 65 centimètres inclusivement et respecter le quota de trois poissons par pêcheur.

Deux populations distinctes

Les bars rayés appartiennent à deux populations distinctes, soit celle provenant de la rivière Miramichi qui augmente de façon importante et celle provenant du fleuve Saint-Laurent, qui est toujours protégée par la Loi sur les espèces en péril du gouvernement du Canada.

Les études effectuées en 2017 ont prouvé que les bars rayés qui se trouvaient aux abords de la rive nord de la Gaspésie, le Bas-Saint-Laurent et la Côte-Nord provenaient de la rivière Miramichi et donc que la pêche pouvait y être pratiquée de nouveau.