/news/culture

Deuxième album cet automne

Les nouveaux accords d’Alexe Gaudreault

Victor-Léon Cardinal | Agence QMI

Sébastien St-Jean / Agence QMI

Depuis son passage à la première saison de «La voix» en 2013, Alexe Gaudreault a vu couler bien de l’eau sous les ponts. Deux ans après la sortie de son premier album, l’artiste travaille actuellement, avec divers collaborateurs, sur un second disque de chansons originales qui sortira cet automne. Rencontre avec une jeune femme ambitieuse qui n’a pas fini de nous impressionner.

Depuis qu’elle a connu un grand succès à la radio en 2015 grâce à sa chanson «Placebo», Alexe Gaudreault, qui fait désormais carrière sous le nom d’Alexe, a obtenu une place de choix sur les ondes radio de la province. Au cours des deux dernières années, l’artiste de 26 ans a continué de suivre son chemin qui l’a menée, l’automne dernier, jusqu’en France, où elle compte bien continuer de faire mousser sa carrière.

«J’ai fait une tournée de promotion en décembre, ce qui m’a permis de rencontrer des gens de l’industrie. Je suis ensuite retournée à Paris en février afin de participer à un camp d’écriture; c’est d’ailleurs à cette occasion que j’ai coécrit la chanson ‘‘Souffle court’’ avec la chanteuse française Rose et le duo belge Delta. En dehors de ces collaborations, il y a de belles choses qui se développent pour moi en France. J’ai signé avec un producteur de spectacles. De plus, ma chanson ‘‘Mirage’’ a été jouée sur les ondes de NRJ et de Virgin. Dans les prochaines années, je compte y retourner de plus en plus souvent.»

Explorer de nouvelles avenues

Toutefois, avant de s’envoler à nouveau vers l’Europe, Alexe passera les prochains mois au Québec à travailler sur son deuxième album. «J’ai la chance inouïe de travailler avec des collaborateurs de talent. Mon album sera co-réalisé par mon chum, Charles Guay, et le réalisateur Gautier Marinof, qui a travaillé avec Marc Dupré et bien d’autres.»

De plus, dans ce deuxième album, Alexe prévoit explorer de nouvelles avenues. «Je garde mes racines, mais je compte bien décorer les feuilles de mon arbre différemment. Je veux innover et aller chercher de nouvelles influences. Il n’en demeure pas moins que je vais continuer à faire de la musique populaire. Pour l’instant, la sortie de l’album est prévue pour octobre.»

Un kyste aux cordes vocales

Par ailleurs, l’artiste déclare qu’elle a dû apprendre, ces dernières années, à vivre avec un kyste aux cordes vocales. «Le faire enlever causerait plus de dommages qu’autre chose. J’ai donc appris à travailler avec celui-ci, et ça se passe bien. J’ai cependant dû changer mes habitudes de vie. Désormais, je ne dois pas parler trop fort et je dois échauffer ma voix tous les matins. Ce kyste m’a appris à prendre soin de ma voix. Je touche toutefois du bois pour que ça ne s’aggrave pas.»

L’amour dans la vie et au travail

En couple depuis trois ans avec le batteur Charles Guay, Alexe a beaucoup de plaisir à créer et à travailler avec l’élu de son coeur. «Nous nous sommes rencontrés alors que je travaillais à la réalisation de mon premier album. Charles est batteur, mais il a fait ses études au Conservatoire comme violoncelliste. C’est un gars polyvalent et à l’écoute. Même si ce n’est pas toujours la joie dans notre couple, nous entretenons une très bonne communication. Charles me connaît par coeur. Il sait ce que je ressens avant même que j’aie prononcé un mot.»

Le couple n’envisage toutefois pas d’avoir des enfants à court terme. «Nous sommes encore jeunes et nous voulons nous concentrer sur nos carrières. Nous avons toutefois adopté, l’an dernier, une femelle chihuahua que nous avons prénommée Goupille. Je m’amuse à dire à mon chum que c’est notre pratique pour l’avenir. Une chose est certaine, à voir Charles aller avec sa nièce, je suis certain qu’il fera un bon papa!»

La chanson «Souffle court», d’Alexe, est actuellement offerte sur toutes les plateformes de téléchargement en ligne.