/news/homepage

Peu d'informations sur les assassins de Normand «Biff» Hamel

TVA Nouvelles

Les policiers de Laval disposent de bien peu d'informations sur la mort de Normand «Biff» Hamel, ce membre des Hell's Angels tué lundi, même si une quarantaine de personnes ont été témoins de la fusillade.

L'autopsie a révélé que Hamel a été tué de deux projectiles d'une arme automatique; un l'a atteint au front et l'autre, à la poitrine. Des dizaines de coups de feu ont été tirés par celui qui a poursuivi Hamel dans le terrain de stationnement. Aucune arme n'a été trouvée et aucun véhicule suspect n'a encore été identifié.

Normand «Biff» Hamel, 44 ans, venait de sortir d'une clinique pédiatrique du boulevard Saint-Martin, où il avait conduit sa conjointe et son enfant, lorsque deux hommes ont ouvert le feu sur lui. Hamel aurait tenté vainement d'échapper à ses agresseurs. Il a été transporté à l'hôpital Cité de la Santé où son décès a été constaté.

C'est le troisième dirigeant des Hells Angels assassiné en cinq ans. Les policiers croient que ce meurtre a été commandé par les Rock Machine. Hamel était le grand argentier des Nomads, le club élite des Hells Angels qui fait la guerre au Rock Machine.

Normand «Biff» Hamel était considéré comme le bras droit de Maurice «Mom» Boucher depuis des années.