/news/homepage

Didier Deschamps inaugure un stade à son nom au Pays Basque

Didier Deschamps a assisté samedi, à Bayonne, au Pays-Basque, à l'inauguration du stade du «Grand Basque», rebaptisé «Stade Didier-Deschamps» en l'honneur du capitaine de l'équipe de France, qui y avait fait ses premiers pas dans le soccer.

Le capitaine des Bleus a laissé couler une larme discrète lorsque la plaque portant son nom a été découverte. «Mon premier club, c'est l'Aviron, et un premier club, c'est très important pour les tous jeunes. C'est là que tout se décide au contact des premiers éducateurs qui vous donnent l'envie de jouer ou vous écoeurent», a-t-il déclaré.

Le recordman des sélections en équipe de France n'a pas voulu dire s'il continuerait en équipe nationale jusqu'au prochain Mondial de 2002.

«Cela fait 11 ans que j'évolue au plus haut niveau en équipe de France. Nous avons tout gagné: le Mondial, le championnat d'Europe. En octobre, j'aurai 32 ans. Je me donne deux ou trois ans dans le football, pas plus. Ma décision est prise.»

Situé en contre-bas d'une zone défavorisée de Bayonne, le nouveau «Stade Didier-Deschamps» a vu jouer en 1979 et 1980 le tout jeune homme parmi les 280 licenciés de l'Aviron Bayonnais. C'est là même qu'il a fait ses premières armes en benjamins, repéré par les entraîneurs. Il intègre l'équipe des minimes et déjà, à 13 ans, joue dans l'équipe des «grands», âgés de 14 et 15 ans.

Dans la foule venue assister au baptême, on notait la présence de Norbert Navarro, le premier entraîneur de Didier Deschamps.

«Il était déjà comme maintenant: aimable, gentil, pas turbulent. Toute l'équipe reconnaissait ses qualités innées», a déclaré Navarro.

Dès 1980, Deschamps est devenu capitaine des minimes de l'Aviron Bayonnais, avant d'être sélectionné en équipe de France minimes et d'être prise en main par le centre de formation de l'équipe de Nantes. Son parcours est passé ensuite par l'Olympique de Marseille, les Girondins de Bordeaux, La Juventus de Milan et les Anglais de Chelsea, sans oublier évidemment les Bleus.

Le petit stade de 3000 places plein à ras bord a battu tous ses records d'affluence. Jamais autant de journalistes et de caméras n'y étaient venus.

Quelques minutes après le baptême du stade, Didier Deschamps, en compagnie de son fils Dylan, a donné le coup d'envoi de la rencontre amicale entre les Girondins de Bordeaux, qui se trouvent en stage à Saint-Jean-de-Luz, et le FC Zagreb.