/news/culture

La série Chartrand et Simonne grande gagnante des Gémeaux

SD-PC

La série biographique sur la féministe Simonne Monet et le syndicaliste Michel Chatrand, Chartrand et Simonne, a reçu six récompenses, dimanche, au 15e gala des prix Gémeaux, présenté depuis le théâtre Saint-Denis.

Dirigée par Alain Chartrand, un des fils du couple de militants, cette production a été primée aux titres de la série dramatique, ainsi que pour le travail de réalisation d'une telle série en plus des décors, costumes et maquillages.

L'interprète de Michel Chartrand, l'acteur Luc Picard, a gagné le prix du premier rôle masculin dans une dramatique. Le prix semblable du côté féminin a été décerné à Sophie Lorain, pour son jeu dans la série policière Fortier.

Les lauréats des premiers rôles dans des téléromans ont été Alain Zouvi, de 4 et demi, et Rita Lafontaine qui joue dans Le retour.

Un gars, une fille, la comédie de moeurs avec Sylvie Léonard et Guy A. Lepage, a obtenu le Gémeau de la série d'humour (devant La fin du monde est à 7 heures, animée par Marc Labrèche) après en avoir eu un autre pour la réalisation.

Le tandem Léonard-Lepage a été distingué aussi au titre de l'interprétation dans une série d'humour. Labrèche quant à lui a eu celui de l'animation dans le même genre.

Le comédien et fantaisiste Labrèche a également obtenu le prix du rôle de soutien, catégorie téléroman ou humour, pour son jeu dans La petite vie; Josée Deschênes en a fait autant, jouant dans la même comédie de Claude Meunier.

TVA décroche 11 trophées

Le Réseau TVA n'était pas en reste, remportant un prix dans onze catégories.

Quatre émissions ont décroché les honneurs de leurs catégories. Le «Spécial du peuple de François Pérusse» a remporté le Gémeau de la Meilleure émission ou série d'animation; la Meilleure émission de variété a été attribuée à l'émission spéciale «La dernière de Céline», animée par Julie Snyder; «Les Mordus», d'André Robitaille se sont mérités le prix du Meilleur jeu, tandis que Simon Durivage et Fabrice Brasier remportaient le prix de la Meilleure émission d'information pour «Héroïne : voyage au bout de l'enfer».

La série «Les 2 Frères» a obtenu quatre récompenses: celle du Meilleur texte, attribuée aux auteurs Anne Boyer et Michel d'Astous, le prix de la Meilleure direction photo : séries dramatiques, Meilleur son d'ensemble et Meilleure interprétation masculine dans un rôle de soutien pour le jeune comédien Marc Beaupré.

La minisérie «Fortier» a mérité deux Gémeaux, notamment celui du Premier rôle féminin qui est allé à Sophie Lorrain, ainsi que le prix du Meilleur montage. Rita Lafontaine a pour sa part été sacrée Meilleure interprète, premier rôle féminin – téléroman, pour sa prestation dans «Le Retour».

Diffusé par Radio-Canada, le gala était à nouveau animé par Normand Brathwaite (petite photo de gauche), qui a su prendre à la légère ses écarts de langage de l'an dernier (il avait fait allusion à la vie amoureuse de l'animatrice Annie Pelletier), en tout cas son avocate est prête à le défendre, a-t-il tenu à souligner.

Le prix féminin du rôle de soutien dans une dramatique est allé à Guylaine Tremblay pour son jeu dans Albertine en cinq temps, qui reprend la pièce de Michel Tremblay; cette dramatique avait déjà amassé trois autres Gémeaux.

Au rayon jeunesse, Cornemuse a ajouté cinq Gémeaux aux collections de Télé-Québec, en étant récompensée pour l'interprétation de Danielle Proulx, la musique, la réalisation et la recherche de même qu'au titre de la meilleure émission dans la tranche d'auditoire des trois à cinq ans.

Le Gémeau du meilleur téléroman est allé à 4 et demi; leurs auteurs Sylvie Lussier et Pierre Poirier ont décroché le prix du texte pour ce gene télévisuel; ils avaient déjà récolté celui de l'animation d'une émission jeunesse, pour Bêtes pas bêtes.

Le trophée du meilleur journal télévisé a été attribué au bulletin quotidien Téléjournal-Le Point, de la télévision publique; la présentation de ce prix avait été amenée par un numéro musical de différents journalistes, dont Simon Durivage, Jean-François Lépine et Marie-Claude Lavallée, en compagnie de Brathwaite.

Christiane Charette a gagné le prix de l'animation d'une émission culturelle et celui de la meilleure émission culturelle, qui porte son nom.

En RealVideo, le reportage de Pascale Wilhelmy