/news/homepage

Cavagnoud remporte le super-G de Val d'Isère, Turgeon est dixième

TVA Nouvelles

La Française Régine Cavagnoud a remporté mercredi le super-G de Val d'Isère pour conforter sa première place au classement général de la discipline.

Cavagnoud a parcouru les 2,140 mètres de la piste Oreiller-Killy en une minute 28,72 secondes. Elle a devancé de 47 centièmes de seconde l'Autrichienne Michaela Dorfmeister. La Française Carole Montillet a terminé troisième en 1:29,26.

Mélanie Turgeon, de Lac Beauport au Québec, qui a été incommodé récemment par des douleurs au dos, a été la meilleure Canadienne en prenant la 10e place. Emily Brydon, de Fernie en Colombie-Britannique, a terminé 17e.

«Mon dos ne m'a pas ennuyé et je pouvais bouger facilement», a dit Turgeon. «C'était un parcours technique et il fallait se battre dans le haut du parcours. J'aime les parcours plus rapides, alors je suis satisfait de la manière dont j'ai skié aujourd'hui.»

Cavagnoud, 30 ans, a remporté sa première victoire de la saison. Elle avait fini deuxième lors des super-G à Aspen au Colorado et Lake Louise en Alberta.

«C'était important pour moi de gagner ici», a déclaré Cavagnoud, première Française à s'imposer à Val d'Isère depuis Jacqueline Rouvier en 1971, dans une descente. Il me manquait seulement quelques petits réglages par rapport aux premières courses de la saison. J'avais fait une reconnaissance superprécise de la piste.

«Tout le monde pensait que je ne pouvais gagner qu'en Italie ou aux Etats-Unis», a poursuivi Cavagnoud, spécialiste de la piste olympique de Cortina, de celle de Bormio, et qui l'an dernier avait aussi remporté son premier slalom géant à Copper Mountain.

Troisième du classement général de la Coupe du monde l'an dernier, Cavagnoud talonne désormais l'Allemande Martina Ertl dans la course au titre avec 424 points contre 460. Au classement de la discipline du super-G, elle totalise 260 points, contre 192 à Dorfmeister, et 154 à l'autre Autrichienne Renate Goetschl, la grande spécialiste de l'exercice, qui n'a pris qu'une médiocre 12e place (1:30.24).

Alexandra Meissnitzer, la meilleure skieuse de la saison 1999, de retour de blessure, a pris la septième place (1:29.89). Deux autres grandes vedettes du cirque blanc, Pernilla Wiberg et Picabo Street, qui effectuaient leur retour après blessures, ont été moins convaincantes. La Suédoise championne olympique de géant à Albertville en 1992 a pris la 23e place (1:30.89) et l'Américaine championne olympique de la discipline à Nagano en 1998, la 34e (1:31.28).