/news/world

Une maladie transmise par des moustiques fait 23 morts au Bangladesh

Épidémie de dengue

Au Bangladesh, l'armée s'est jointe à une vaste campagne destinée à mettre un terme à une épidémie de dengue qui a fait 23 morts dans la capitale Dacca.

Bravant les pluies torrentielles, des centaines de volontaires ont inspecté des maisons dans les quartiers les plus touchés de Dacca et aidé leurs habitants à nettoyer les endroits où l'eau stagne, comme les pots de fleurs. Ils ont également distribué des brochures sur la prévention et le traitement de la maladie.

Au moins sept personnes sont décédées vendredi et samedi à Dacca. Environ 1500 personnes ont contracté la maladie dans la capitale depuis début juillet, selon le Directoire de la santé. Deux autres décès ont par ailleurs été rapportés dans la ville côtière de Khulna, à 137km au sud-ouest de Dacca.

Ces dernières semaines, la mousson et le débordement des rivières ont inondé de nombreux quartiers de la capitale, où vivent 10 millions de personnes.

Les moustiques Aedes aegypti, qui transmettent le virus à l'homme par leurs piqûres diurnes, peuvent se reproduire dans de minuscules flaques d'eau stagnante.

Après une période d'incubation de 5 à 10 jours, la dengue se manifeste par une forte fièvre, des frissons, des maux de tête, des troubles digestifs, des douleurs articulaires suivis d'une éruption cutanée.

Des complications graves surviennent parfois. Elles prennent la forme d'hémorragies internes. Aucun vaccin efficace n'existe contre la fièvre dengue.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.