/news/homepage

La requête extraordinaire est rendue publique

Procès des Hells

LCN

Le juge Réjean Paul a levé l'ordonnance de non publication qui pesait sur la requête extraordinaire déposée par les avocats de la défense au mégaprocès des Hells Angels.

On y apprend que le ministre de la Justice, Marc Bellemare, est intervenu dans les négociations hors cour entre la Couronne et la défense.

Le ministre voulait des peines plus sévères que celles convenues entre les parties pour les Hells Angels qui avouraient leur culpabilité.

La défense réclamait pour sa part l'arrêt des procédures et le témoignage du ministre, des sous-ministres et des avocats de la Couronne devant le juge Réjean Paul.

Marc Bellemare se serait opposé à l'entente intervenue entre la Couronne et la défense, qui a mené à un plaidoyer de culpabilité de neuf des 12 accusés.

Une intervention qui ne faisait pas l'affaire de la défense. Marc Bellemare, affirme que la requête des avocats de la défense visait uniquement à déstabiliser la Couronne. Selon lui, le document est sans fondement.

Les informations qu'il contient n'ont pas été prouvées et sont de toute façon devenues caduques puisque les accusés ont plaidé coupable.

Selon le criminaliste Martin Vauclair, c'est le niveau hiérarchique des personnes impliquées qui rend cette requête extraordinaire.

En Video, écoutez les explications de Daniel Renaud, suivies de l'entrevue de Lucie paquin avec le criminaliste Martin Vauclair.