/news/homepage

L'émission sur le meurtre de Marie-Ève Larivière porte fruits

LCN

Une autre de nos émissions «Qui a tué?» a fait avancer une enquête importante. Celle sur le meurtre de Marie-Ève Larivière, une adolescente assassinée il y a 13 ans.

La police de Laval vient de mettre sur pied une nouvelle escouade pour relancer l'enquête sur ce meurtre.

À la suite de la diffusion de notre émission, le 27 avril dernier, les policiers ont reçu une centaine d'informations, dont la moitié est considérée sérieuse et crédible.

Pour la première fois, les policiers ont dévoilé l'endroit probable ou Marie-Ève aurait été agressée, le long d'une voie ferrée située derrière un édifice commercial, coin Chénier et Belleville. Ils croient que le meurtrier pouvait demeurer dans le secteur à l'époque, ou qu’il fréquentait une maison de transition.

Marie-Ève Larivière été retrouvé morte en mars 1992, dans le quartier Chomedey à Laval. La petite de 11 ans avait été agressée sexuellement et étranglée.

Pendant un souper chez des membres de leur famille, rue Beausoleil, dans le quartier Saint-Vincent-de-Paul, à Laval, Marie-Eve Larivière s'est offerte pour aller acheter du pain. Comme elle n'était pas du quartier, on lui a indiqué le chemin pour s'y rendre. Elle s'est malheureusement trompée et a plutôt abouti à un autre dépanneur, où une employée lui a fait un croquis pour s'y retrouver.

Elle n'allait jamais être revue vivante. Après des heures de recherches, son corps était retrouvé le long d'une voie ferrée d'un secteur industriel de Chomedey, à sept kilomètres de l'endroit où elle était disparue. Elle avait été violée et étranglée. Environ 400 personnes ont été rencontrées 140 informations vérifiées. En vain, son meurtrier n'a jamais été retrouvé.

En vidéo, écoutez le reportage de Jean-François Guérin.