/news/homepage

Le déluge du Saguenay, dix ans après

Émission spéciale

TVA Nouvelles

ARCHIVES JOURNAL DE QUÉBEC

Dix ans après, le souvenir du déluge qui ravagea le Saguenay est toujours vivant dans nos mémoires.

Le cauchemar débute le 18 juillet 1996, par une simple pluie, mais prend rapidement des proportions considérables, effroyables.

Durant trois jours, les Saguenéens et les Jeannois vivront l’horreur: des rivières déborderont, des routes seront sectionnées, des digues céderont: du jamais vu au pays du Bleuet et au Canada.

En tout, plus 250 millimètres de pluie s’accumuleront en moins de 52 heures. Des milliers de résidences seront endommagées, des ponts seront emportés et des quartiers entiers seront détruits.

Au plus fort de la tourmente, près de 16 000 personnes seront évacuées, dont plus de 2000 au cours d’une seule opération - le 22 juillet – à La Baie. Cette opération nécessitera le soutien logistique de 15 hélicoptères de l’armée.

L’Anse-St-Jean, La Baie, Jonquière, Chicoutimi et Hébertville seront les municipalités les plus touchées, mais c'est tout le pays qui se mobilisera pour leur venir en aide. Québec et Ottawa débloqueront 643 millions de dollars; la Croix-Rouge amassera 32 M$ dans un formidable élan de solidarité nationale.

En quatre cents ans d'histoire, le déluge du Saguenay est l’une des catastrophes naturelles les plus importantes à avoir frappé le pays.