/regional/saguenay

Portrait d'une catastrophe naturelle

Dixième anniversaire du déluge

TVA Nouvelles

En juillet 1996, la nature choisit le Saguenay pour se déchaîner. Une tempête tropicale est coincée au-dessus de la région: pendant 52 heures, la pluie largue 250 millimètres d'eau.

À Ferland-et-Boilleau, le village est isolé. Une digue du Lac Ha! Ha! ne résiste pas. La quantité d'eau libérée, 26 millions de mètres cubes en 18 heures, est phénoménale et les dégâts le sont aussi.

Le torrent fait des ravages sur 35 km jusqu'à La Baie. Des centaines de bâtiments et des kilomètres de routes sont emportés. Le visage de Grande-Baie est à jamais transformé.

Les scènes de désolation s'étendent dans près de dix municipalités. En trois jours, 2500 bâtiments seront endommagés.

Dans toute cette dévastation, une famille perd plus que les autres :leurs deux enfants meurent pendant leur sommeil ensevelis par un glissement de terrain.

Les experts diront que la région avait une chance sur 10 000 de subir une telle inondation. Ils appellent cela une crue déca millénaire, un événement qui arrive une fois aux 10 000 ans.

En tout, 16 000 citoyens sont évacués, dont plusieurs par hélicoptère. Le déluge causera finalement pour 892M$ de dommages.