/finance/homepage

Le SPVM démantèle deux laboratoires

Le Service de police de la Ville de Montréal est parvenu à démanteler deux laboratoires où étaient fabriquées de fausses cartes de crédit et de fausses pièces d'identité, dont des passeports et des permis de conduire.

Le SPVM a précisé qu'une première perquisition avait eu lieu au début du mois de décembre dernier dans l'arrondissement Rosemont/Petite-Patrie grâce à une information livrée par un citoyen. Khaled Bentoutaou, 33 ans, a été arrêté le 2 janvier et a déjà comparu au tribunal pour répondre à des accusations de fraudes, possession de matières pour commettre des faux, fabrication de faux, possession de cartes de crédits contrefaites et complot. De l'équipement avait été saisi.

Et lors d'une perquisition menée le 5 janvier dans l'arrondissement Saint-Laurent, les enquêteurs ont saisi un deuxième lot important d'équipements et de fournitures servant à la fabrication de fausses cartes de crédit et d'autres documents officiels, rapporte le Presse Canadienne.

Daniel Pierre, 40 ans et Marco Araujo, 29 ans, ont été arrêtés sur les lieux. Les deux hommes ont eux aussi comparu en cour et seront accusés de fraude, de possession de matières pour commettre des faux, de fabrication de faux, de possession de cartes de crédits contrefaites et de complot.

Lors des deux perquisitions, plusieurs items ont été saisis dont 17 imprimantes servant à produire des faux, 1696 numéros de cartes de crédit et débit, 113 profils de détenteurs de cartes utilisés pour fabrication de faux, 3736 cartes vierges et d'autres équipements servant à la contrefaçon.

La prudence est de mise
Le SPVM profite de la conclusion heureuse de ces opérations pour inviter les citoyens à adopter des mesures de prévention afin de minimiser leurs risques d'être victimes de vol d'identité et de fraude.

Parmi ces recommandations: garder toujours à l'oeil la carte lors de transactions pour en éviter une lecture illégale; de plus, lors d'une transaction manuelle par carte de crédit, reprendre le carbone.

Aussi, la police suggère que les pièces d'identité principales, comme la carte d'assurance sociale, le certificat de naissance et le passeport ne soient pas gardées au même endroit pour prévenir qu'elles ne soient volées simultanément.

L'enquête a été conduite par les policiers membres de la Division des Crimes économiques et de propriété du SPVM.