/news/world

Son mari violent lui interdirait de quitter le pays

LCN

La mère d'une jeune Québécoise, qui réside en Arabie saoudite avec son mari et leurs enfants, demande l'aide d'Ottawa.

Le mari serait violent et empêcherait sa conjointe de sortir du pays.

En 2001, Nathalie Morin avait 17 ans lorsqu'elle a rencontré un Saoudien qui demeurait à Montréal. Quelques mois plus tard, elle était enceinte de lui. Le couple a dû se séparer quand l'homme de 31 ans a été expulsé du Canada parce qu'il n'était pas considéré comme un véritable réfugié politique.

Après deux voyages, Nathalie Morin a finalement choisi de s'installer avec son nouvel époux en Arabie saoudite en 2005. Elle a eu un autre garçon. Les relations se sont alors détériorées. La jeune femme dit à sa mère que son mari est violent et la séquestre.

La mère de Nathalie Morin a fait parvenir une lettre au ministre des Affaires étrangères du Canada, Maxime Bernier, afin qu'il aide sa fille.

«On est préoccupés par la situation. Je peux vous dire que nos agents consulaires, depuis 2003, travaillent régulièrement avec le gouvernement saoudien sur ce cas-là», a rétorqué le ministre.