/news/world

Josef Fritzl reconnaît sa culpabilité

Autriche

Le procès de Josef Fritzl, ce père incestueux qui a violé et sequestré sa fille pendant 24 ans dans un donjon construit au sous-sol de la résidence familiale, s'est ouvert aujourd'hui.

Dès l'ouverture du procès, il a plaidé coupable de viols et d'inceste mais s'est déclaré innocent des crimes d'esclavagisme et d'homicide.

Portant un costume gris dépareillé, l'accusé est entré dans la salle d'audience escorté de six policiers, tentant, avec un petit classeur bleu, de dissimuler son visage aux photographes de presse et aux équipes de télévision.

Il a gardé le silence, impassible, ignorant les questions des journalistes jusqu'à l'entrée du juge et du jury de huit personnes.

S'il est reconnu coupable de meurtre, il encourt la réclusion criminelle à perpétuité, ou au moins une peine de dix à quinze années de prison. Le verdict est attendu vendredi.

La fille de Fritzl, aujourd'hui âgée de 43 ans, a vécu séquestrée dans la cave de la maison de son père à Amstetten avec trois des enfants nés des viols qu'elle avait subis. Tous vivent aujourd'hui sous de fausses identités dans un endroit tenu secret. Ses enfants sont aujourd'hui âgés de six à vingt ans.

C'est dans le sous-sol spécialement aménagé et insonorisé de sa propre maison qu'il avait séquestré Elisabeth.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.