/news/culture

Guy Lafleur se raconte en DVD avec Il était une fois... Guy Lafleur

TVA Nouvelles

(Avec l'Agence QMI)- Les invités de marque étaient tous entassés à l’Astral, lundi soir, afin d’être les premiers à pouvoir apprécier le film tant attendu.

Dans ce dernier, le célèbre numéro 10, Guy Lafleur, se livre comme jamais auparavant. L’homme de peu de mots se confie à Réjean Tremblay sur sa carrière, ses propres déboires avec la justice et même ceux de son fils, Marc.

Un premier visionnement difficile

C’est à la maison, en compagnie de son épouse, Lise, que Guy Lafleur a visionné pour la toute première fois le film. Un visionnement tout en simplicité, où l’émotion était plus que palpable.

«De visionner le film a eu comme effet, naturellement, de nous rappeler les moments difficiles que nous avons vécu avec notre plus jeune, Marc. Pour être honnête, ce ne fut pas facile à regarder. Ça nous a rappelé de très mauvais souvenirs. D’un autre côté, ce projet, ce film, a eu comme effet de nous libérer, un peu.»

Se confier à la bonne personne

Jamais Guy Lafleur n’aurait accepté de s’ouvrir et de se confier à n’importe qui. Voilà pourquoi le producteur Pierre Paquet a fait appel à l’auteur et journaliste Réjean Tremblay. Un choix d’intervieweur qui a su rassurer Lafleur.

«On a pratiquement commencé notre carrière ensemble. À l’époque où Réjean couvrait les activités des Canadiens, il voyageait avec l’équipe et on allait régulièrement manger ensemble. Bref, quand Pierre Paquet, le président d’Imavision, m’a appris que Réjean allait faire les entrevues, cela a eu pour effet de me mettre en confiance.»

En plus de parler de hockey, Tremblay a su poser, avec tact, des questions portant sur la vie personnelle de Guy Lafleur, plus particulièrement sur son fils Marc. Des questions qui ont su donner un peu de fil à retordre à l’athlète.

«Ce ne fut pas facile de parler de mon fils, surtout de ce qu’il a vécu pendant près de deux ans. Une fois par semaine, avec mon épouse, nous allions le visiter en milieu carcéral. Nous lui parlions à travers une vitre. Nous n’étions même pas dans la même pièce que lui. Inutile de préciser qu’en tant que parent, ce n’est pas facile de se retrouver dans une situation semblable. Tu ne souhaites pas ça à personne, même à ton pire ennemi.»

«Je ne regrette rien» — Guy Lafleur

Malgré quelques épreuves, celui que le magazine Hockey News a classé 13e meilleur joueur de l’histoire de la Ligue nationale de Hockey est aujourd’hui en paix avec la vie qu’il a vécue. «Je ne serais pas honnête de dire que je suis satisfait, parce que dans une vie, il y a des bons coups et des mauvais. Par contre, je ne regrette rien, je n’ai jamais rien regretté.»

«Guy était un joueur électrisant» — Guy Carbonneau

Les personnalités présentent sur le tapis rouge ne tarissaient pas d’éloges pour le démon blond. Caroline Néron et Guy Lafleur partagent une même passion pour la moto. C’est d’ailleurs lors d’une expédition que la comédienne a fait officiellement la connaissance du démon blond. Par contre, la relation que Caroline entretient avec Guy a commencé bien avant. «Je l’ai connu surtout à travers mon père, qui est un grand fan de hockey. C’est d’ailleurs mon père qui m’a fait découvrir le monde du hockey. Aujourd’hui, j’ai un chum qui est, lui aussi, un grand amateur de hockey. Il a même ses billets de saison.»

Guy Carbonneau a eu la chance de jouer au côté de Guy Lafleur. Pour l’ancien entraîneur des Canadiens de Montréal, Lafleur est une vraie légende. «Guy était un joueur électrisant, qui était capable d’emporter la foule. Il a connu une carrière grandiose. Je crois que si nous regardons ce que Maurice Richard a fait dans les années 50, 60, Guy Lafleur l’a fait dans les années 70 et 80.»

C’est à Claude Dubois que l’on a donné le mandat d’écrire et d’interpréter la chanson thème du film. «Je n’ai jamais été un grand freak de hockey, mais par contre, j’ai toujours été un admirateur de Guy Lafleur. Il représente pour moi l’image du québécois qui se bat un peu tout seul et qui réussit à traverser l’infranchissable.»

Le DVD intitulé Il était une fois... Guy Lafleur sera en vente à partir du 10 novembre prochain.

Que pensez-vous de des révélations de Guy Lafleur? Écrivez-nous en cliquant ici