/news/homepage

Le Dr Guy Turcotte flanche

LCN

L’ambiance était très lourde encore aujourd’hui à l’enquête préliminaire du Dr Guy Turcotte. Lui-même n’en pouvait plus d’entendre l’horreur décrite par certains témoins.

Le témoignage d’un biologiste judiciaire a été particulièrement chargé d’émotion. François Julien, spécialiste en projection de sang, a raconté ce qu’il a découvert dans la résidence où ont été trouvés les deux jeunes enfants du cardiologue, que le Dr Turcotte est accusé d’avoir tués. Lorsque le biologiste a parlé des derniers moments d’une des victimes, c’en était trop, même pour l’accusé. Le médecin s’est alors mis à trembler et à sangloter, au point où il a fallu ajourner l’audience.

En matinée, un autre témoin a prétendu que l'accusé a fait des déclarations incriminantes durant son hospitalisation à Saint-Jérôme, à la suite des tragiques événements du 21 février 2009. Il s'agit d'un préposé aux bénéficiaires de l'hôpital, Stéphane Gagnon, qui a passé trois heures avec le cardiologue dans une salle de réanimation. Monsieur Gagnon a donc entendu tout ce qu'a dit le médecin durant cette période. Une ordonnance de non-publication nous interdit de rapporter les faits dévoilés à l’enquête.

L’enquête préliminaire du Dr Guy Turcotte reprendra vendredi matin, avec le témoignage très attendu de son ex-conjointe, Isabelle Gaston.

Guy Turcotte, 37 ans, est accusé d’avoir assassiné ses deux enfants, Olivier, cinq ans, et Anne-Sophie, trois ans, avec une arme blanche le 21 février 2009, à Piedmont, dans les Hautes-Laurentides. Turcotte aurait ensuite tenté de mettre fin à ses jours en ingurgitant deux litres de lave-glace. Il semble que l’accusé vivait difficilement sa séparation avec sa conjointe, elle aussi médecin.

(TVA Nouvelles)