/news/homepage

Marc Bellemare en a nommé neuf

Débat sur le nombre des nominations

TVA Nouvelles

C’est finalement un total de neuf nominations qu’a faites Marc Bellemare lorsqu’il était ministre de la Justice. Cette précision, banale en apparence, prend tout son sens dans la guerre de mots que se livrent Bellemare et le premier ministre du Québec, Jean Charest, depuis quelques semaines.

Si le premier ministre mettait en doute Marc Bellemare sur ce détail, une vérification faite mercredi par TVA Nouvelles a permis d’apprendre que Marc Bellemare ne s’était pas trompé.

Dans l’entrevue qu’il accordait à Paul Larocque, de TVA Nouvelles, lundi, Marc Bellemare répondait à la question: «Vous avez nommé combien de juges pendant que vous étiez ministre?» et la réponse était: «Je saurais pas dire. Peut-être une dizaine… huit,dix.»

Le premier ministre a corrigé le nombre, mardi sur les ondes de TVA, en mentionnant qu’ils n’étaient que quatre et lançait cette conclusion: «S'il se trompe à 100% dans cette réponse sur une affaire comme celle-là, qui est pas un détail, y a-t-il des chances, d'après vous, que ses autres réponses soient pas tout à fait crédibles?»

Débat sémantique

Le ministère de la Justice confirme que, durant son court règne de Procureur général du Québec, d'avril 2003 à avril 2004, Marc Bellemare a effectivement nommé quatre juges à la Cour du Québec. Il s'agit de Suzanne Vadboncoeur à Montréal, de Marc Bisson à Longueuil, de Line Gosselin-Després à Québec et de Carole Brosseau au Tribunal de la jeunesse à Montréal. Ces juristes ont tous passé avec succès le concours leur donnant accès à la magistrature.

Ce que le premier ministre Charest ne dit pas, cependant, c'est que son ancien ministre de la Justice a aussi fait prendre du galon à cinq magistrats. Des promotions qui, dans le jargon du ministère, sont appelées nominations de fonction. Parmi ces nominations, on note celles de l'ex-juge en chef de la Cour du Québec Guy Gagnon, d'un juge en chef adjoint, d'une juge coordonnatrice dans les districts d'Arthabaska-Saint-Maurice-Trois-Rivières et de deux juges par intérim à la Cour municipale.

On arrive donc à un total de neuf nominations sous Marc Bellemare, alors que l'ancien ministre parle d'entre huit et dix.

(TVA Nouvelles)