/news/homepage

Quatre personnes manquent à l'appel

Glissement de terrain à Saint-Jude

LCN

Les autorités sont sur un pied d’alerte depuis hier soir à Saint-Jude, en Montérégie, à la suite d’un glissement de terrain majeur.

Une crevasse de plusieurs centaines de mètres de longueur et de largeur a été créée par le glissement qui a eu lieu vers 21h. Une résidence qui se trouvait rang Salvail Nord (voir photo de Google plus bas) a d’ailleurs été emportée et quatre personnes manquent toujours à l’appel. Il s’agit de deux adultes d'une quarantaine d'années et de deux enfants de neuf et 11 ans.

C'est un homme qui était au volant d'un camion et qui a littéralement plongé dans la crevasse avec son véhicule qui a alerté les secours. L'homme a réussi à s'extirper du camion, à remonter au niveau de la route et il s'est par la suite rendu à une résidence.

Arrivés sur place, les pompiers ont pénétré à l'intérieur de la résidence à quelques reprises hier, mais ils n'ont repéré aucun signe de vie, ni au rez-de-chaussée, ni à l'étage. Ils ont par la suite été dans l'obligation d'interrompre leur opération, car la maison continuait de se déplacer et qu’il faisait très noir.

«On a atteint la maison avec le plus de précaution possible, même si on savait que le sol pouvait être instable. On redoutait qu’il y avait des personnes sur place, sans avoir de précisions exactes. On a tenté des

manœuvres, on a fait venir l’équipe spécialisée d’espaces clos de Saint-Hyacinthe pour nous soutenir, mais on n’a pas pu retrouver personne», a confié le directeur du service des incendies de l’endroit, Francis Grégoire.

«Des recherches ont été effectuées dans le bâtiment sur deux étages, mais ça ne nous a pas permis de localiser de victime. L’ensemble du terrain a été vérifié par le personnel, mais c’est sûr qu’avec la noirceur ce n’était pas évident. […] On est allé à trois occasions, facilement 45 à 60 minutes. On a fait plus de quatre heures de recherches sur le terrain», ajoute Jocelyn Demers, membre de l’équipe de sauvetage en espaces clos des pompiers de Saint-Hyacinthe.

La Sécurité publique et une équipe spécialisée de la région de Québec ont été dépêchées sur place au cours des dernières heures. La stabilité du terrain a été examinée ce matin et les secouristes ont reçu, vers 8h30, le feu vert pour reprendre les recherches. L'hélicoptère de la Sûreté du Québec a aussi été envoyé sur les lieux pour survoler le secteur (voyez la photo aérienne).

«C’est un glissement de terrain particulièrement gros et assez important en terme de dénivelé. Il y a quand même une trentaine de pieds de profond et une circonférence d’environ 400 pieds», a déclaré Yvan Leroux de la Sécurité civile du Québec.

Les autorités ont confirmé que cinq autres résidences ont été évacuées par mesure de prévention.

Une région à risque

Même si des glissements de terrain de cette envergure sont plutôt rares, il semble que cette région soit particulièrement à risque. Selon le géophysicien Pierre Corbin, la mer de Champlain (une ancienne étendue d’eau salée aujourd’hui disparue) a laissé une importante quantité d’argile, ce qui est à l’origine des glissements de terrain.

Dans le cas qui concerne, la météo pourrait aussi être à l’origine de ce qui s’est passé. «On regarde ce qui s’est passé au cours des derniers jours, du dernier mois, au niveau météorologique, ces secteurs-là ont connu de la neige, ont connu de la pluie, tout ça dans la période printanière qui est habituellement plus humide à cause de la fonte de la neige. Tout ça a saturé le sol et, à l’interface sol et argile, on a probablement eu une accumulation d’eau et il suffit à ce moment-là d’une petite vibration, du vent, un tremblement de terre ou tout simplement le processus naturel d’érosion à la base du talus pour occasionner ces glissements de terrain là», affirme M. Corbin.

En mai 1954, un glissement de terrain majeur avait aussi touché la région de Saint-Jude. Un total de 22 000 mètres carrés de terrain s’était alors effondré, sans toutefois faire de victime.

Expédiez-nous vos photos et vidéos en cliquant ici.

(TVA Nouvelles)