/news/homepage

Poignardé à la tête après la Fête nationale

Québec

TVA Nouvelles

Nicolas Murray, le jeune homme de 22 ans qui a été poignardé à la tête après le spectacle de la Fête nationale à Québec , lutte pour sa vie. Sa copine ébranlée par l’agression dont elle a été témoin s’est confiée ce matin à Claude Poirier lors du Vrai négociateur.

Stéphanie Kearney a raconté que son amoureux et le frère de ce dernier voulaient simplement lui faire connaître la Saint-Jean-Baptiste à Québec, car ils ne sont pas de la région. Ils étaient à la Haute-Ville depuis une trentaine de minutes quand ils ont été abordés par plusieurs personnes dans la rue Montcalm près de la Grande-Allée.

«Une gang nous a abordés, a fait savoir la jeune femme. Ça ressemblait à une gang de rue, probablement des latinos. Nicolas et son frère leur ont parlé puis ça s’est tiraillé avant que ça se règle par une poignée de main».

Toujours selon la jeune femme, tout à coup un jeune homme a fait irruption dans le groupe et les choses ont dégénéré. «Un Noir s’en est mêlé et j’ai vu des coups de pieds, puis mon copain par terre et du sang. Je n’ai jamais vu de couteau. Ça a duré 30 secondes».

Depuis mercredi soir, le jeune étudiant en charpenterie et menuiserie à Rivière-du-Loup est dans un état critique, mais stable. Il a été poignardé au thorax et à la tête, le cerveau a été touché par l’arme blanche utilisée lors de l’altercation. «Il va s’en sortir. [...] Nous luttons avec lui et pour lui», a soutenu Stéphanie Kearney.

Les suspects ont pris la fuite après l’agression, la police les recherche toujours. «Je fais confiance aux enquêteurs. J’ai donné une description d’eux. Je crois que ce ne sont pas des gens de Québec, ils parlent français avec un accent étranger».

(TVA Nouvelles)

Incorrect or missing Brightcove Settings