/news/homepage

Vandalisme chez le maire Labeaume

TVA Nouvelles

Les voitures appartenant aux membres de la famille du maire de Québec, Régis Labeaume, ont été vandalisées dernièrement.

À l'aide d'un objet pointu, les vandales ont égratigné sur toutes leurs surfaces la voiture personnelle du maire Labeaume, celle de son épouse et celle de leur fils. Les trois voitures devront être entièrement repeintes.

On ne sait toutefois pas quand, exactement, le délit a été commis. C'est en rentrant à la maison, vendredi matin, que les enfants du maire se sont aperçus que des dommages avaient été causés aux véhicules, et qu'ils en ont avisé les autorités policières.

La police de Québec a ouvert une enquête sur ce qui est le troisième cas de vandalisme à se produire en un peu plus de deux ans, chez le maire Labeaume. On a notamment procédé à la prise d'empreintes digitales sur les véhicules. Il n'est pas impossible, non plus, qu'une vidéo vienne leur faciliter la tâche.

Ces actes de vandalisme se sont produits alors qu'on apprend l'existence d'in site internet destiné à ceux qui «rêvent secrètement de crever les pneus de char de Régis Labeaume» (sic). À la police de Québec, toutefois, on dit que ce site n'est pas visé par l'enquête en cours.

Régis Labeaume est présentement en France, où il assistait, dimanche, à l’étape finale du Tour de France. Il prend ainsi des notes en prévision d’une étape cycliste du ProTour qui se tiendra à Québec, le 10 septembre.

Les premiers cas de vandalisme chez le maire de Québec remontent au 12 juin et au 8 juillet 2008. En plein conflit de travail avec les employés municipaux, on soupçonnait les syndicats d’être derrière ces méfaits.

Des rumeurs avaient aussi circulé à l'effet qu'un ou des policiers du Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) étaient responsables de ces gestes. Mais l’enquête de la Sûreté du Québec (SQ) avait conclu que ces allégations étaient non fondées.

(TVA Nouvelles et Journal de Québec)