/news/homepage

Une villa cossue pour Pauline Marois

Charlevoix

TVA Nouvelles

La chef du Parti Québécois, Pauline Marois, verse un demi-million de dollars pour acquérir la villa du cap Blanc, à Saint-Irénée, dans Charlevoix.

La transaction est devenue officielle et fait donc de Mme Marois une résidente permanente du comté de Charlevoix, bien que son domaine de L'Île-Bizard n'ait toujours pas trouvé preneur depuis sa mise en vente.

La villa en question était jusqu'ici offerte en location à l'année, mais Mme Marois en fera sa résidence personnelle sans l'exploiter à des fins commerciales.

Il s'agit d'une luxueuse demeure qui se trouve à flanc de montagne et en bordure du fleuve Saint-Laurent dans la municipalité de Saint-Irénée, dans Charlevoix.

Ses anciens propriétaires, le couple Louis Fabien et Claire Roy, ont expliqué au Journal de Québec que la résidence de Pauline Marois se trouve sur un domaine résidentiel privé.

250 pieds au-dessus du fleuve

La propriété de la chef du PQ a été construite en 2001 par les anciens propriétaires, sur le cap rocheux du cap Blanc, et elle se trouve éloignée de la route 362.

Situé au 1512, rue du Hameau, le site est situé à 250 pieds au-dessus du niveau du fleuve.

Quant à la villa, elle compte trois étages très fenestrés... avec trois chambres sur chacun des étages. Chaque étage dispose d'une salle de bains complète.

Mme Marois et son conjoint, Claude Blanchet, pourront recevoir leurs invités sur l'une des quatre terrasses extérieures du bâtiment.

Initialement, les vendeurs réclamaient 589 000 $ pour la villa et son terrain, mais la transaction s'est finalement conclue à 500 000 $.

92 000 pieds carrés

La villa de la députée de Charlevoix, élue il y a trois ans, est répartie sur trois niveaux.

On accède au site, d'une superficie de 92 000 pieds carrés, par un chemin en agrégat et par la cour en petite pierre blanche, le stationnement compte trois places, et l'aménagement paysager compte au moins 250 plantes vivaces.

La façade du bâtiment, côté fleuve, est de 52 pieds de long. En 2008, les taxes municipales s'élevaient à 3 840 $.

Un terrain adjacent, d'une superficie de 123 000 pieds carrés qui faisait partie du domaine, n'est pas compris dans la transaction. Il a été acquis par un autre propriétaire, selon les vendeurs.

(Journal de Montréal)

Voyez la galerie photos de la villa de Pauline Marois.