/news/homepage

15 heures par jour sur Facebook

Un livre sur son expérience

Valérie Fortin

Êtes-vous accroc à Facebook? Une jeune femme de Saguenay a réalisé toute une expérience avec ce réseau social qui compte aujourd'hui plus d'un demi-milliard d'utilisateurs actifs.

Durant un mois, Stéfanie Tremblay a passé en moyenne 15 heures par jour sur le site Facebook. Elle a raconté son histoire dans un livre qu'elle vient de publier et qu'elle a intitulé Rincebook - 30 jours jamais hors ligne.



Au total, elle y a passé 448 heures en 30 jours. «Je prenais des notes chaque jour pour expliquer ce que je faisais devant l'écran. Au lieu d'étaler mes statuts sur Facebook, je les ai gardés intimement pour réaliser le livre. En fait, ça a duré un an, mais je l'ai condensé en 30 jours pour avoir l'air moins pathétique», explique-t-elle.

Cloîtrée un mois entre 4 murs, elle témoigne, dans son livre, de son isolement, de sa solitude, mais aussi de sa prise de poids. Il lui est même arrivé de passer jusqu'à 18 heures devant son écran d'ordinateur. «C'est la solitude et le repli sur soi qui sont malsains. On dirait que tout devient facile avec Facebook, ça coupe carrément de tous les rapports humains.»

Mais Stéfanie y voit tout de même quelques aspects positifs. «Pour une personne qui aime vraiment écrire, c'est merveilleux. C'est un super beau moyen pour s'exprimer.»

Il s'agit d'ailleurs d'un projet qui a grandement surpris et, à certains moments, inquiété son entourage. «Je trouve ça un peu fou, même pas mal fou. Mais c'est une réalité chez les jeunes, peut-être pas aussi intense évidemment. Mais je crois que les jeunes, c'est la première chose qu'ils font en se levant le matin et pas seulement les jeunes, des adultes aussi», affirme Odette Paradis, la mère de Stéfanie.

Stéfanie avoue avoir développé une véritable dépendance à ce réseau social. Elle n'est plus connectée 24 heures sur 24, mais elle continue tout de même de suivre ses amis sur Facebook.