/news/world

Harper confirme l'envoi de sept CF-18

Libye

Le premier ministre Stephen Harper a confirmé vendredi le déploiement de sept avions de combat CF-18 afin de contribuer à l'effort international en Libye.

Cette décision s'inscrit dans la foulée de celle du Conseil de sécurité de l'ONU d'établir une zone d'exclusion aérienne dans le ciel libyen.

M. Harper a indiqué que la position du Canada à l'endroit du régime Kadhafi a depuis le début été «forte et décisive», avec des «sanctions sévères». «Malgré ces mesures, la situation en Libye est demeurée intolérable», a-t-il affirmé.

«Nous allons maintenant prendre des mesures urgentes qui sont nécessaires pour l'appuyer», a-t-il dit au sujet de la résolution du Conseil de sécurité.


(Photo Agence QMI)

Le gouvernement a ainsi autorisé le déploiement de sept chasseurs CF-18 afin qu'ils rejoignent le NCSM Charlottetown dans la région, a précisé le premier ministre. Sur ces sept CF-18, six devraient participer à la mission. Le septième a été envoyé en surplus pour remplacer en cas de besoin.

À 13 heures, au moins trois d'entre eux avaient déjà quitté la base de Bagotville.

«Si le colonel [Mouamar] Kadhafi ne se conforme pas à la résolution du Conseil de sécurité, les Forces canadiennes travailleront avec d'autres pays aux vues similaires et vont faire respecter cette résolution», a-t-il dit.

M. Harper s'est néanmoins dit «encouragé» par les dernières informations voulant que, sous la menace d'une intervention militaire, le régime Kadhafi ait déclaré un cessez-le-feu.

Il a informé les chefs des partis d'opposition de la décision du gouvernement. Il leur a indiqué que le Parlement sera consulté la semaine prochaine.

Le premier ministre a aussi ajouté qu'il demandera l'«approbation du Parlement» avant de prolonger le déploiement au-delà de trois mois.