/news/homepage

«Un gros show de boucane» - Gérard Deltell

Plan Nord

Le lancement du Plan Nord n'était rien d'autre qu'«un gros show de boucane», a estimé mardi le chef adéquiste Gérard Deltell, selon qui Jean Charest n'a plus la crédibilité requise pour chiffrer les retombées d'un projet de cette envergure.

«Faire rêver les Québécois : c'est la seule chose que [Jean Charest] est capable de faire, lui qui n'a pas su livrer la marchandise depuis des années, a lancé M. Deltell, en point de presse à l'Assemblée nationale. Les Québécois ne le croient plus!»
Même s'il milite pour une plus grande exploitation des ressources dont regorge le Québec, le député de Chauveau n'a vu que du réchauffé dans ce qu'a annoncé en grande pompe le premier ministre, lundi, à Lévis.

M. Deltell et le député de Québec solidaire Amir Khadir s'entendent pour dire qu'avant de lancer un projet de cette envergure, une commission d'enquête sur la construction est un passage obligé pour être sûr qu'on dépense correctement l'argent des Québécois.

Modèle colonial

Le Plan Nord de Jean Charest prône un modèle de développement de type colonial digne du 19e siècle où le secteur privé est roi et maître, a également déploré M. Khadir.

Le plan de développement du territoire québécois situé au nord du 49e parallèle est « inacceptable », à ses yeux. C'est un véritable « saccage » du Nord québécois que vient d'annoncer M. Charest, a-t-il insisté. Selon M. Khadir, les Québécois vont se faire avoir une fois de plus et ne toucher qu'une mince partie des retombées de l'exploitation de leurs ressources.

Il est possible de développer ce vaste territoire sans laisser les minières partir avec la « caisse » comme le Plan Nord le laisse présager, croit Québec solidaire.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.