/news/homepage

C'est parti!

Défi Pierre Lavoie

Après une bonne nuit de sommeil, Pierre Lavoie s'attaque à son marathon de 1000 kilomètres à vélo depuis 8h30, vendredi.

Le coup d'envoi du Grand Défi Pierre Lavoie a été donné vendredi matin dans l'arrondissement LaBaie à Saguenay.

Consultez notre galerie d'images du Défi Pierre Lavoie, mise à jour quotidiennement. De plus, suivez les exploits des coureurs en direct via le lecteur, ci-dessous.


Video streaming by Ustream

Pour sa troisième édition, le défi Pierre Lavoie rassemble des milliers de cyclistes qui prônent les saines habitudes et l'activité physique.

«Nous sommes ici pour passer un message, a dit M. Lavoie à quelques minutes du grand départ. Plus de 1000 cyclistes sont ici. Chacun a été des multiplicateurs de changement sur le terrain. Tous ensemble, nous passerons un message au Québec: Changeons nos habitudes de vie.»

Après une campagne de sensibilisation pour promouvoir le défi Pierre Lavoie, au cours de laquelle des élèves d'écoles défavorisés ont eu l'occasion de gagner des vélos, une initiative pour encourager l'activité physique.

«C'est un grand rassemblement autour de la nécessité de se garder en forme», de dire le pdg de Quebecor, Pierre Karl Péladeau, qui était présent au coup de départ, vendredi matin. C'est toute la société qui en bénéficiera.»

Trente minutes avant le départ, à 8h30, le soleil s'est finalement invité au Quai d'escale de La Baie, où les 900 cyclistes se sont élancés pour un marathon de 1126 kilomètres et de 60 heures qui les conduira à Québec, en Beauce, dans le centre du Québec, en Montérégie et les Laurentides, avant de culminer au circuit Gilles-Villeneuve de Montréal, où l'arrivée est prévue dimanche, à 17h30.

«Personne ne doit oublier que c'est ici, sur ce quai, que tout a commencé, le 3 septembre 1999. À ce moment, j'étais un père qui voulait sauver son fils. C'est en hommage à Laurie et Raphaël que tout le Québec se mobilise aujourd'hui pour signifier que la santé passe par l'activité physique de nos enfants», a exprimé Lavoie à une foule gagnée d'avance, en référence à deux de ses enfants décédés des suites de l'acidose lactique.

À Québec ce soir

Les 183 équipes de ce Grand défi Pierre Lavoie avaient «l'autorisation» de désigner chacune leurs cinq cyclistes pour une première portion symbolique de huit kilomètres dans les rues de La Baie.

L'initiateur de ce marathon insistait pour faire circuler le peloton devant les trois écoles primaires du secteur, soit les écoles Ste-Thérèse, Frédéric-Gravel et St-Joseph.

Par la suite, seulement deux participants par équipe poursuivront pour compléter la première étape de 45 kilomètres qui se terminera à Laterrière, à 10h15. La caravane filera en direction de Québec, où l'arrivée doit se faire autour de 18h devant le Parlement. Puis, à 18h50, la cohorte s'alignera vers l'école Mgr-Feuiltaut de Sainte-Marie pour une courte pause de 30 minutes, à 21h30.

Des noms

Cette activité populaire rallie diverses personnalités. Sur la première ligne, vendredi matin, l'ex-président des Canadiens de Montréal, Pierre Boivin, arborait fièrement le maillot de l'équipe. Guy Carbonneau et Patrice Brisebois font aussi partie de l'une des cinq équipes du Tricolore.

Cette première de trois journées revêt sûrement une saveur particulière pour l'équipe «Ville de Québec-Les olympiens», formée de Caroline Brunet, Pierre Harvey, Yvan Waddell, Marc Blouin et Louis Garneau.

Puis, pas très loin derrière, le président et chef de la direction de Quebecor, Pierre Karl Péladeau, a retiré une casquette au logo des Nordiques avant d'enfiler son casque de vélo. Sûrement qu'on la reverra à son arrivée devant le Parlement, vendredi soir.

Une initiative appréciée

On verra le visage souriant de Pierre Lavoie en continu sur les chaînes de télé durant la fin de semaine.

Dans les villes et villages, des milliers de personnes l'applaudiront à l'avant d'une caravane de 900 cyclistes qu'il a conquis et qui veulent, par cet effort symbolique, faire entrer dans la conscience de notre jeunesse les bienfaits de saines habitudes de vie.

«Je sais qu'on va atteindre directement le coeur des enfants avec notre message. Et ça, ça crée pour moi une grande fierté intérieure», donne à entendre ce verbomoteur, curieusement relaxe quand on l'a rencontré sur la terrasse de sa résidence, à 24 heures du départ.

Si chacune des 183 équipes ne pourra déléguer que deux cyclistes durant chaque étape de jour, l'initiateur de cette folle chevauchée de 60 heures ne descendra de sa monture que pour les deux heures de dodo à chacune des deux nuits. Du stock!

«J'ai des inquiétudes. J'aurai assurément des difficultés, je pourrais avoir des crampes et il pourrait même y avoir de légères chutes ou accidents. Et en plus, quand on arrive quelque part, il faut quand même que je dise des choses intelligentes quand on me met des micros de LCN et de RDI sous le nez!», projette l'athlète de 47 ans, avec un fond d'anxiété dans son verbe.


Incorrect or missing Brightcove Settings

Incorrect or missing Brightcove Settings

Incorrect or missing Brightcove Settings

Dans la même catégorie