/finance/finance

Les ventes au détail ont chuté

Commerçants québécois

Les commerçants québécois ont vu leurs chiffres d'affaires diminuer en avril, par rapport au mois de mars.

Statistique Canada révèle mardi que les ventes ont chuté de 0,4% au Québec pour s'établir à 8,373G$. Il s'agit d'un troisième recul en quatre mois.

En plus du Québec, les ventes ont diminué à l'Île-du-Prince-Édouard (-3,3%), à Terre-Neuve-et-Labrador (-2,4%) et au Nouveau-Brunswick (-1,9%). Toutefois, ces provinces avaient affiché des hausses en mars.

Au Canada, des ventes plus fortes en Alberta (+1,6%), en Colombie-Britannique (+1,3%) et en Ontario (+0,4%) ont contribué à porter le total de ventes à 37,421G$, en hausse de 0,3%.

Des hausses ont été rapportées dans six des 11 sous-secteurs représentant 71% des ventes au détail.

Si l'on exclut les ventes des marchands de véhicules automobiles et de leurs pièces, les ventes au détail sont demeurées stables.

Les économistes attendaient de meilleurs chiffres, soit des hausses de 0,4% pour l'ensemble de ventes et de 0,6%, en excluant l'automobile.

Les ventes des magasins de meubles et d'accessoires de maison ont progressé de 3,2% Statistique Canada attribue la hausse principalement aux ventes des magasins de meubles, qui se sont accrues de 3,9%.

Les stations-service ont augmenté leur chiffre d'affaires pour un troisième mois d'affilée, avec une progression de 0,5% en avril.

Des précipitations plus élevées que la normale constatées dans l'ensemble du Canada ont provoqué une chute des ventes chez les marchands de matériaux de construction et de matériel et fournitures de jardinage. La baisse de 2,8% est la plus forte enregistrée.

Les ventes des magasins d'appareils électroniques et ménagers ont reculé de 1,2 % en avril, de même que celles des magasins d'articles de sports, d'articles de passe-temps, d'articles de musique et de livres.