/news/homepage

La police recherche un témoin important

Meurtre de Valérie Leblanc

Consultez la chronologie de cette affaire

La police de Gatineau dit rechercher un témoin important en lien avec le meurtre de Valérie Leblanc, cette jeune femme retrouvée sans vie derrière le cégep de l'Outaouais la semaine dernière, a déclaré le sergent Jean-Paul Lemay, jeudi matin.

Le jeune homme de race blanche serait âgé de 20 à 30 ans et mesure 1,83m (6 pieds). Pesant environ 200 livres, il a été aperçu sur le lieu de la découverte du cadavre, le 23 août, selon ce qu'ont rapporté les témoins. Très bronzé, le teint «tirant sur l'olive», il est joufflu, a le nez et le menton pointus, et les cheveux noirs et courts.

crédit photo: TVA Nouvelles

Ce matin-là, l'individu était vêtu d'une veste ouverte qui couvrait un chandail noir à motifs rouges au centre, d'une casquette noire inclinée et de pantalons amples.

Selon les témoignages, l'individu laissait transparaître une certaine inquiétude alors qu'il marchait d'un pas décidé à côté de son vélo de montagne noir.

Les policiers ont été incapables de dessiner un portrait-robot de l'homme en question, faute de détails et d'une description plus complète.

En ce qui concerne les quatre témoins qui ont fait l'objet d'une double enquête, pour homicide et outrage au cadavre, trois des quatre individus concernés ont été blanchis de toute accusation ou négligence, tandis que le quatrième est toujours sous enquête.

Trop peu de renseignements?

La police de Gatineau affirme n'avoir pas suffisamment d'éléments descriptifs de l'homme qu'ils recherchent pour en créer un portrait-robot.

Pourtant, à en lire tous les traits et caractéristiques qu'ils ont énumérés, jeudi, il semble que les policiers dressent une description complète de celui qui a été aperçu sur le lieu où le cadavre de Valérie Leblanc a été trouvé.

Crédit photo: Facebook

Selon Me Jean-Pierre Rancourt, il pourrait s'agir là d'une «tactique d'enquête» qui démontre que les autorités se rapprochent de l'individu.

«Je suis convaincu qu'on se rapproche de quelqu'un», a déclaré le criminaliste peu après la conférence de presse.

«On n'a pas dit de qui provenaient ces informations, mais elles sont précises. Il faut que cette source ait eu une bonne vue. Je crois que les policiers disposent de plus d'information qu'ils en ont livré.»

Me Rancourt s'est par ailleurs dit surpris qu'un portrait-robot n'ait pas été dessiné.

«D'après les renseignements [race, taille, menton pointu, cheveux] qu'ils ont sous la main, normalement, on devrait être capable de faire un portrait-robot, mais on est plus prudent.»

La bonne tactique

Qu'il s'agisse d'une stratégie d'enquête ou non, l'expert en enquêtes policières Richard Dupuis est d'avis que la police de Gatineau - critiquée tout au long de son enquête - a agi dans son meilleur intérêt.

«Lorsqu'on donne de l'information, il faut être pointu et précis pour éveiller la mémoire collective», a-t-il dit en rappelant que l'époque médiatique actuelle optimise la transmission de tels renseignements au public pour solliciter son aide.

Crédit photo: LCN.

M. Dupuis a cité comme exemple l'affaire William Fyfe, ce tueur qui a assassiné quatre femmes entre le 14 octobre et le 14 décembre 1999 à Montréal.

«Nous n'avions qu'une image de lui dans un guichet automatique, prise de dos, a raconté M. Dupuis. Lorsqu'on l'a diffusée, c'est sa compagne qui a reconnu sa posture. Ç'a été une partie très importante de l'enquête.»

Par ailleurs, M. Dupuis ne serait pas étonné de voir l'homme recherché être appréhendé par les policiers sous peu, étant donné la pression qui doit l'accabler après les détails livrés à la conférence de presse.

«Ça augmente la pression à l'intérieur de l'individu, ce qui l'amène à commettre des erreurs [incriminantes].»

Notons toutefois que l'homme recherché n'a pas été présenté comme étant un suspect dans cette affaire.

Incorrect or missing Brightcove Settings

Incorrect or missing Brightcove Settings

Incorrect or missing Brightcove Settings

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.