/news/law

Une vie de mensonges

Livre sur Carole Morinville

Lorsque Louis Villeneuve a épousé Carole Morinville en 1999, il était loin de se douter que la femme qu'il aimait était en fait une habile manipulatrice et une menteuse compulsive.

Dans un livre intitulé Survivre à l'arnaque, M. Villeneuve raconte comment il a réussi à refaire sa vie après s'être rendu compte qu'il avait été berné, et ce, dès le début de sa relation avec Carole Morinville.

Cette dernière est soupçonnée d'avoir fraudé une soixantaine d'investisseurs, dont plusieurs artistes, pour un montant de 3,5 millions de dollars.

En effet, lorsqu'il a rencontré Carole Morinville pour la première fois, celle-ci lui a dit qu'elle était une planificatrice financière agréée, ce qui était faux.


Louis Villeneuve, ex-mari de Carole Morinville, auteur du livre Survivre à l'arnaque (Photo Journal de Montréal)

Mariage et divorce

Lors de son union avec elle, M. Villeneuve ne s'est jamais posé de questions, tellement il était ébloui par cette femme.

«J'étais tellement gaga devant elle. Je buvais ses paroles. Dans ma tête, il y avait le bon Dieu et il y avait Carole», illustre-t-il, dans une entrevue accordée au Journal de Montréal.

Les mensonges se sont par la suite multipliés. Carole Morinville inventait, selon l'auteur, une multitude d'histoires pour se rendre intéressante.

Elle disait entre autres avoir eu une relation avec l'acteur George Clooney, avoir dansé pour les Grands Ballets Canadiens et que son ex-mari était Italien et qu'il avait déjà eu des relations avec la mafia.

Mise en garde

N'en pouvant plus de vivre dans le mensonge, il a décidé de la quitter en 2004.

Quelques semaines après le divorce, M. Villeneuve commence à loger des appels à des amis et d'autres connaissances, qui avaient confié leurs économies à Carole Morinville.

Il souhaitait tirer la sonnette d'alarme, à savoir que Mme Morinville n'était pas reconnue par l'Autorité des marchés financiers. Il leur conseillait de vérifier si les placements étaient sécuritaires.

Des gens qu'il considérait comme ses amis, certains depuis l'enfance, l'ont presque tous discrédité. Carole avait, semble-t-il, réussi à les monter contre lui.

«C'est ce qui a été le plus difficile pour moi dans cette histoire. Du jour au lendemain, j'ai quitté une personne que j'adulais et je mettais tout le monde en garde. J'ai vécu du rejet», admet-il, en précisant être parvenu à reconstruire son réseau social.

Finalement, il dit ne pas avoir écrit ce livre pour régler ses comptes personnels, mais plutôt pour sonner une cloche chez les personnes qui vivraient dans ce genre de relation et pour aider les gens à se débarrasser du sentiment de culpabilité, ce que M. Villeneuve a mis des années à faire.

Aujourd'hui, Louis Villeneuve donne des ateliers-conférences en épanouissement personnel.

Carole Mrinville revient en cour, lundi prochain pour la suite des procédures.

 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.