/news/homepage

Des commerçants ferment leurs boutiques

Changements de la signalisation sur le Plateau Mont-Royal

TVA Nouvelles

Une première faillite attribuable aux changements de signalisation de l'arrondissement du Plateau Mont-Royal à Montréal est survenue sur l'avenue du Mont-Royal.

La boutique «Au coin des bas», située sur l'avenue du Mont-Royal, à l'angle de St-Hubert, a fermé il y a quelques semaines.

Selon un commerçant voisin, l'instauration des sens uniques dans l'arrondissement en est la cause. «La commerçante avait beaucoup de clientes qui venaient du nord de la ville pour acheter leurs bas, mais elle n'a pas réussi à passer le coup», explique Jean-Pierre Saraz, de la boutique Farfelu.

Dans le cadre des mesures d'apaisement de la circulation instaurées par l'arrondissement, la rue Gilford et l'avenue Laurier est sont devenues des rues à sens unique.

«Il est faux de prétendre que nous ne voulons pas de voitures sur le Plateau Mont-Royal, se défend Alex Norris, conseiller municipal au sein de parti Projet Montréal, parti au pouvoir dans l'arrondissement. Ce qu'on veut, c'est canaliser la circulation de transit vers les rues qui ont été conçues pour accueillir un tel achalandage.»

Baisse de fréquentation dans les commerces

«Ce sont 50% à 60% des clients qui ne reviennent plus ou qui sont pris dans le trafic pendant 45 minutes avant d'arriver au magasin», déplore Danielle Mathieu, propriétaire de la boutique Billy Bardot.

«Il y a beaucoup de gens qu'on ne voit plus, alors ça fait un gros changement. On reçoit beaucoup d'appels de clients nous disant qu'ils sont pris dans le trafic, témoigne Jean-Pierre Saraz. Ils veulent savoir à quelle heure on ferme, car ils ont de la misère à se rendre chez nous. Certains nous demandent quel est le meilleur chemin, d'autres nous disent qu'on se verra moins souvent, parce que c'est compliqué de se rendre chez nous.»

Une baisse d'achalandage qui a des répercussions sur le chiffre d'affaires et le fonctionnement du magasin. «Le samedi, on travaille à trois plutôt qu'à quatre maintenant», ajoute Jean-Pierre Saraz.

Le magasin Vertige fermera aussi ses portes au début du mois de janvier. La baisse de l'achalandage serait également à l'origine de cette décision.

L'arrondissement ne fléchira pas

Alex Norris soutient que le parti et ses élus ne reviendront pas sur leur décision.

«Il est totalement absurde de prétendre que les mesures d'apaisement des rues aient eu un impact significatif sur l'achalandage de l'avenue du Mont-Royal, qui est une des rues commerciales les plus florissantes et prospères de toute la grande région montréalaise, a-t-il expliqué. Il y a toujours un certain roulement dans une artère commerciale.»

 


Incorrect or missing Brightcove Settings