/news/homepage

Le portrait-robot d'un témoin important dévoilé

Meurtre de Valérie Leblanc

Le Service de police de la Ville de Gatineau a dévoilé jeudi le portrait-robot du témoin important recherché dans le dossier de Valérie Leblanc, cette jeune étudiante retrouvée assassinée en août dernier près du Cégep de l'Outaouais.

Voyez la chronologie dans ce dossier

L'homme recherché est blanc et il serait âgé de 20 à 35 ans. Il s'exprimerait en français sans accent. Mesurant entre 5'10'' et 6' (1,78 à 1,83 mètres), il pèserait environ 200 livres (90 kg).

Cliquez sur l'image pour agrandir la photo et avoir tous les détails sur le témoin important

«L'homme d'une bonne stature est costaud naturel avec un petit ventre, sans toutefois être obèse», a  indiqué Jean-Paul Lemay, porte-parole de la police de Gatineau, ajoutant que «les témoins avaient remarqué qu'il a de grosses mains.»

L'individu recherché est «joufflu, a des pommettes saillantes et un nez assez pointu. Son menton serait aussi plutôt pointu», a ajouté l'agent Lemay. L'homme a les sourcils épais et les cheveux foncés. Les autorités présument que ses cheveux sont courts, mais puisqu'il portait une casquette noire avec une visière arrondie au moment du crime, il pourrait en être autrement.

Par ailleurs, l'homme n'arborait ni barbe ni moustache, mais «il pourrait avoir changé son apparence depuis», a tenu à souligner le porte-parole.

Regard inquiétant

Toujours selon des témoins interrogés dans le cadre de cette enquête, le témoin important aurait un teint légèrement olive, qualifié de «particulier», qui laisserait présager qu'il n'est pas en très bonne santé, a ajouté le porte-parole de la police de Gatineau.

«Il avait un regard intimidant et inquiétant, a-t-il également affirmé. Il a suscité une crainte chez les gens qui l'ont croisé.»

Finalement, le jour de la macabre découverte, l'homme avait un «vélo de montagne noir dont le guidon est droit, lequel était équipé de pneus de montagne ou de pneus hybrides.»

(Agence QMI)

Un cri du coeur

Présente lors du point de presse, la mère de la jeune victime, Julie Charron, a lancé un cri du coeur et demandé l'aide du public pour retrouver l'assassin de sa fille.

«Regardez vos voisins, les amis de vos enfants, les cyclistes ou les randonneurs que vous croisez dans le parc de la Gatineau», a-t-elle lancé, émotive.

La mère de Valérie Leblanc, Julie Charron (Agence QMI)

La mère de la cégépienne, qui n'a pas pris les questions des médias, a notamment confié lors de sa brève déclaration que «les dernières semaines ont été difficiles».

Finalement, Mme Charron s'est également adressée au témoin important recherché, l'exhortant à se manifester auprès des autorités afin de faire progresser l'enquête.

Récompense de 10 000$

«Toute personne qui contacte le Service de police de la Ville de Gatineau peut demander de rester anonyme, a insisté Pierre Lanthier, également porte-parole de la police de Gatineau. Les renseignements seront strictement confidentiels, et la personne qui a communiqué avec le Service de police n'aura pas à témoigner ni à se présenter en cour.»

Grâce à des dons du public, l'organisme Jeunesse au soleil offre une récompense de 10 000$ à toute personne qui fournira des informations menant à une arrestation clef dans ce dossier.

Valérie Leblanc (Facebook)

Les informations complètes relatives au témoin recherché ont été mises en ligne sur la page Facebook du Service de police de Gatineau. La ligne sans frais pour transmettre toute information est le 819-243-2346 poste 6677.

Rappelons que Valérie Leblanc, 18 ans, a été retrouvée sans vie le 23 août dernier. Son corps a été découvert par un groupe de jeunes, dans un boisé situé tout près du Cégep de l'Outaouais.

 

Incorrect or missing Brightcove Settings

Incorrect or missing Brightcove Settings

Dans la même catégorie