/news/homepage

Charest se moque des coalisés

Fusion CAQ-ADQ

Le mariage annoncé de la Coalition pour l'avenir du Québec (CAQ) et de l'Action démocratique du Québec (ADQ) a donné des munitions à Jean Charest pour ridiculiser son principal adversaire : François Legault.

«Ça va être fascinant d'observer ça, car François Legault est un souverainiste de gauche, il se décrit lui-même comme étant de gauche. Gérard Deltell est à droite, fédéraliste, alors ça va être intéressant de voir qui va nier quoi, et qui va s'avaler tout rond entre les deux. On va être témoin d'une transformation assez impressionnante», a affirmé mardi le premier ministre.

Lundi, l'ADQ a annoncé qu'elle entamait des discussions formelles avec la CAQ en vue d'une alliance, une perche que s'est empressé de saisir M. Charest. Les gens savent à quoi s'en tenir avec un gouvernement libéral, pas avec un parti dirigé par un ancien ministre péquiste qui a laissé de côté la souveraineté, a-t-il soutenu.

Quel chapeau va prendre François Legault lorsqu'il va s'adresser au gouvernement fédéral? «Le souverainiste? Le fédéraliste? Le gauchiste?» s'est moqué Jean Charest, qui avait jadis servi le même humour aux adéquistes de Mario Dumont.

Le sujet a évidemment rebondi à l'Assemblée nationale. Le député indépendant Éric Caire, qui a déjà signifié son intérêt à joindre les rangs de la CAQ, s'est fait traiter de «caquiste» par les ministres du gouvernement. «J'aime mieux être un caquiste qu'un bandit ou un corrompu», a rétorqué du tac au tac le député de La Peltrie.

Gérard Deltell, chef de l'ADQ, laisse toujours planer le doute sur une possible fusion entre les deux partis. «C'est possible qu'il y ait alliance, c'est possible qu'il n'y en ait pas. Mais, il faut aller au maximum de l'exercise. Nous sommes justement en position pour discuter de cette possibilité-là.

 


Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.