/news/world

Un quotient intellectuel élevé serait relié à la consommation de drogues

Étude

Plus un enfant a un quotient intellectuel (QI) élevé, et plus il est susceptible de consommer de la drogue plus tard dans sa vie, selon une étude menée par des scientifiques britanniques.

Les chercheurs de la Cardiff University, au Royaume-Uni, ont constaté qu'à l'âge de 30 ans, environ un homme sur trois (35%) et une femme sur six (16%) avaient consommé du cannabis au cours des 12 derniers mois. En ce qui concerne l'usage de la cocaïne, les taux sont de plus de 8% et de plus de 3%, respectivement.

Les hommes dont le QI était le plus élevé à l'âge de cinq ans courent aussi 50% plus de risque de consommer des amphétamines, de l'ecstasy, et plusieurs autres drogues, que ceux dont le QI est le plus bas.

Chez les femmes, celles avec le QI le plus haut sont deux fois plus susceptibles d'avoir fumé du cannabis ou d'avoir pris de la cocaïne que celles au QI le plus faible.

Pour parvenir à ces conclusions, les scientifiques ont analysé les données relatives à plus de 8000 personnes. Leur QI a été évalué à 5 et à 10 ans, et la consommation de drogue évaluée à l'âge de 16 et 30 ans.

«Bien qu'on ne sache pas exactement pourquoi il existe un lien entre QI élevé et consommation de drogue, des études antérieures ont déjà démontré que les personnes avec un haut QI ont tendance à être plus ouvertes aux nouvelles expériences, et qu'elles aiment la stimulation que leur apporte la nouveauté », explique l'auteur principal de ces travaux, le Dr James White.

Les résultats de cette étude ont été publiés dans la revue scientifique Journal of Epidemiology and Community Health.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.