/news/homepage

Pas de loi 101 au cégep, ni à l’université

Congrès de Québec solidaire

Il n'est pas nécessaire d'appliquer la loi 101 aux cégeps et aux universités, ont tranché les quelque 400 délégués de Québec solidaire réunis en congrès à Montréal, ce dimanche.

«Les cégeps anglophones ne sont pas la bonne cible pour préserver l'usage de la langue française», estime le co-porte-parole du parti et son unique député à Québec, Amir Khadir.

Québec solidaire opte plutôt pour une application plus ferme et étendue de cette loi dans les milieux de travail, où l'essentiel du problème réside, d'après la formation.

La préservation de la culture québécoise et de la langue française a monopolisé une bonne partie des discussions de la dernière journée de congrès.

«On va prendre toutes les mesures à notre portée pour faire en sorte que dans nos milieux de travail, tout se passe en français et qu'en français, a ajouté le député. La langue est la fondation de notre culture.»

La formation a ainsi poursuivi ce week-end l'élaboration de son programme qui contient ses grandes orientations pour les 15 prochaines années. Environ 75 % de celui-ci est établi.

Une proposition qui assurerait un revenu minimum garanti aux Québécois a aussi été adoptée samedi. Ce montant serait remis à toute personne qui perçoit un salaire ne lui permettant pas de vivre dignement, selon Québec solidaire.

Élections

Le parti prépare déjà les prochaines élections, lors desquelles la formation compte bien améliorer sa performance.

«Nous partons bientôt pour la gloire», a lancé M. Khadir devant des délégués gonflés à bloc par les bons résultats obtenus par leur formation lors de l'élection partielle dans Bonaventure, le 5 décembre dernier.

Une dizaine de candidats sont investis, un chiffre qui devrait augmenter en janvier et février, a assuré Françoise David, la co-porte-parole du parti. Québec solidaire adoptera sa plateforme électorale en avril prochain.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.