/news/law

Paul Laplante accusé de meurtre prémédité

Mort de Diane Grégoire

Voyez le fil des évènements dans cette affaire

Au lendemain de son arrestation, Paul Laplante a été accusé du meurtre au premier degré de sa conjointe Diane Grégoire, mercredi matin, au palais de justice de Salaberry-de-Valleyfield en Montérégie.

(Photo: Agence QMI)

Le camionneur de 54 ans a comparu peu après 11 heures. Paul Laplante est arrivé à la cour escorté de deux policiers après avoir été longuement interrogé par des enquêteurs de la Sûreté du Québec durant les dernières heures.

Les deux enfants du couple Grégoire-Laplante, Elizabeth et Francis, ont assisté à la comparution de leur père ainsi que plusieurs membres de la famille de Diane Grégoire. Paul Laplante ne les a jamais regardés.

La salle de cour était bondée, les 72 places assises étaient occupées.

Paul Laplante demeure détenu jusqu'au son retour en cour le 21 décembre prochain. Il enregistrera alors son plaidoyer de non-culpabilité ou de culpabilité et pourrait être libéré en attente de son procès.


(Photo: Denis Therriault, TVA Nouvelles)

L'argent, le mobile du meurtre?

Le mobile du meurtre de la mère de famille de 51 ans, dont les restes ont été retrouvés dans un secteur boisé de Coteau-du-Lac le 21 novembre, serait d'ordre financier, selon ce que Le Journal de Montréal a appris de sources policières.

Laplante a été arrêté hier dans un commerce de Saint-Hyacinthe.

Rappelons que les restes de Diane Grégoire ont été retrouvés à la fin novembre à Coteau-du-Lac, en Montérégie. C'est la division des crimes contre la personne de la Sûreté du Québec qui s'occupait de l'enquête, car les ossements ont été retrouvés sur le territoire de la SQ. Jusqu'à ce moment, les policiers de Longueuil faisaient enquête dans cette affaire, en collaboration avec la SQ.

Éric Laurendeau de la SQ, Daniel Prieur de la SQ et Pierre Duquette de la Police de Longueuil se dirigent vers la cour (Photo: Agence QMI)

La femme a été portée disparue le 31 janvier 2008. Ce jour-là, elle se serait rendue aux Promenades Saint-Bruno avec son conjoint, Paul Laplante.

En septembre dernier, les policiers avaient annoncé qu'ils considéraient maintenant le dossier comme un homicide. Ils avaient alors entrepris de tamiser une partie du sol d'une ferme de Saint-Valérien-de-Milton, en Montérégie. Ces recherches se sont révélées infructueuses.

Incorrect or missing Brightcove Settings

Incorrect or missing Brightcove Settings

Incorrect or missing Brightcove Settings

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.