/buzz/homepage

«Mon père est riche!»

La risée du web

Devenu la risée du Québec, après avoir été filmé saoul en se vantant que son « père est riche en tabarnak », Jonathan Montalvos souhaite maintenant mettre à profit sa notoriété instantanée.

La vidéo du jeune homme éméché a été vue par plus de 428 000 personnes au Québec, aux États-Unis et en Europe. Plusieurs remix ont également été créés.



«J'étais saoul et c'était ridicule de dire ça, raconte-t-il. Mais je préfère en rire plutôt que d'en pleurer.»
C'est accompagné d'un agent qu'il est sorti de l'ombre et qu'il a accepté de se confier au Journal de Montréal.

Le 18 décembre dernier, Jonathan, un cégépien de 20 ans, sort dans un bar du boulevard Saint-Laurent, à Montréal.

Les portiers refusent de le laisser entrer dans l'établissement. Le jeune homme, saoul, s'énerve en scandant que son père est « le plus riche du Québec ».

Une vidéo virale

La vidéo de cette scène, tournée par un des portiers, s'est retrouvée sur YouTube et a rapidement fait le tour des médias sociaux du Québec. En date d'hier, plus de 428 000 personnes avaient cliqué pour voir le clip d'une minute 45 secondes.

Des dizaines de remix ont aussi été créés à partir de la vidéo originale, qui a même été vue jusqu'aux États-Unis et en Europe.

Une ligne de t-shirts avec la phrase «Mon père est riche en tabarnak» est même disponible sur Internet.
À ce moment, Jonathan Montalvos a senti qu'il perdait complètement le contrôle de son image.

«Les réseaux sociaux, je ne pouvais rien faire contre eux.»

«La honte !»

«Oh my God ! La honte !» fut sa première réaction lorsqu'un collègue de travail lui a montré la vidéo pour la première fois.

«La première journée, je n'ai pas trouvé ça drôle. Je me suis senti blessé», explique-t-il.

S'il appréhendait la réaction de ses parents, ces derniers se sont montrés compréhensifs par rapport à ce phénomène Web dont il est victime.

«Mes parents n'ont pas Facebook, ils ne vont pas sur YouTube. Je me suis dit qu'ils ne seraient pas au courant. Mais ça s'est rapidement passé le mot dans la famille», explique-t-il.

Son père est-il vraiment riche ? «Il est riche, mais ce n'est pas le gars le plus riche du Québec», dit-il, en indiquant que son père n'est pas un personnage public.

Aujourd'hui, Jonathan Montalvos a choisi d'affronter la réalité et d'assumer ses actes.

Il entreprendra, dès ce soir, une tournée à travers des bars du Québec. Sa « sortie publique officielle » est prévue au bar Boulevard 44 à Montréal.

«Je veux prouver aux gens que je suis capable de boire tout en me faisant du fun, dit-il. Les gens devraient essayer de me connaître plutôt que de me juger.»

 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.