/news/homepage

Violente bataille dans un restaurant à Montréal

Célébrations du Nouvel An

Au lieu de partager un bon repas et de se souhaiter les meilleurs voeux pour 2012, c'est en se lançant des assiettes et des chaises qu'une cinquantaine de personnes ont «célébré» l'arrivée du Nouvel An, dans un restaurant de Montréal.

Dans la nuit de samedi à dimanche, vers 4h, le restaurant New Dynasty a été le théâtre d'une violente bagarre impliquant des gens de communautés noires et asiatiques.

Selon le propriétaire de l'établissement situé sur la rue Clark, en plein coeur du quartier chinois, c'est un fait anodin qui a mené à cette bagarre d'une rare violence.

«Il y a un gars noir qui a lancé une tasse à un Vietnamien. Ce dernier a répliqué et ensuite tout le monde s'en est mêlé. Les deux personnes impliquées au départ ne se connaissaient même pas», explique le propriétaire, qui n'arrive toujours pas à croire ce qui s'est passé.

«Ils ont lancé des chaises, des assiettes, des tasses, des soucoupes et même les contenants de sauce soya», poursuit celui qui souhaite conserver l'anonymat.

Résultat, presque tous les murs ont été brisés, le tapis est taché de sang, et même le plafond a conservé des traces de cette violente bagarre.

Un vidéaste amateur a capté la majeure partie de la scène et a publié les images sur différents sites Internet, dont YouTube.

Milliers de dollars de dommages

Sans vouloir trop s'avancer sur des chiffres précis, le propriétaire sait qu'il en coûtera plusieurs dizaines de milliers de dollars à son assureur, pour effectuer les réparations.

«Ils ont tout cassé. Disons que ce n'est pas de cette façon que je pensais commencer la nouvelle année. C'est ce qui arrive quand des jeunes boivent trop et ne savent pas se contrôler», lance-t-il, en hochant la tête, en signe de désarroi.

Même si les travaux de réparations ont déjà été entrepris, le propriétaire doit, pour le moment, fermer la moitié de sa salle à manger pour changer les tapis, réparer les trous dans les murs et refaire la peinture, notamment.

Les restaurateur espère que cet événement n'aura pas comme effet de faire de la mauvaise publicité à son restaurant, pourtant reconnu pour la qualité de sa nourriture cantonaise.

«Nous sommes chanceux puisque personne n'a été tué ou blessé gravement. Seulement un homme a été transporté à l'hôpital, la joue tranchée par une assiette cassée», ajoute-t-il.

Pas de plainte

Du côté du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), on affirme qu'aucune plainte officielle n'a été formulée.

«Il n'y a eu qu'un transport à l'hôpital et une autre personne a refusé de s'y rendre. Personne n'a été arrêté puisqu'aucune plainte n'a été déposée», indique Daniel Lacoursière, porte-parole du SPVM.

Impossible de savoir s'il s'agissait d'un affrontement entre gangs rivaux ou d'un banal incident qui a dégénéré.