/news/world

La malbouffe à l'école: pas d'impact sur le poids des enfants

Étude

Contrairement à ce que l'on peut penser, la malbouffe dans les écoles ne ferait pas grossir les enfants, à en croire une récente étude menée par des chercheurs américains.

C'est la conclusion surprenante d'une équipe de scientifiques de l'Université de l'État de Pennsylvanie. «En fait, nous avons attendu deux ans avant de publier nos résultats, car nous voulions continuer à chercher un lien entre la présence de malbouffe à l'école et le poids des élèves, lien qui n'existait tout simplement pas», a expliqué Jennifer Van Hook, auteure principale de cette recherche.

Pour parvenir à ces conclusions, les chercheurs ont analysé les données relatives à des milliers d'enfants de la maternelle jusqu'à la deuxième année du secondaire, de 1998 à 2007. Ils ont constaté qu'alors que les jeunes avaient accès à de la malbouffe à partir de la cinquième année du primaire, cela n'entraînait pas un accroissement du nombre d'étudiants obèses ou en surpoids. Au contraire, le pourcentage d'obèses diminuait, passant de 39 à 35,4 %.

Selon la chercheuse, le problème viendrait plutôt de ce qui se passe à l'extérieur de l'école. «Les enfants sont très occupés à l'école. Ils n'ont donc que peu d'occasions de manger alors qu'ils se trouvent dans leur établissement scolaire. Par conséquent, la présence de malbouffe dans ce lieu n'a que peu n'impact sur la quantité consommée par les jeunes», a précisé Jennifer Van Hook.

Les résultats de ces travaux ont été publiés dans la revue scientifique Sociology of Education.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.