/news/homepage

Le ministre Toews invite à voter en faveur de son abolition

Registre des armes d'épaule

Dans une déclaration écrite, le ministre canadien de la Justice Vic Toews a encouragé mardi ses collègues députés à voter en faveur de la Loi sur l'abolition du registre des armes d'épaule.

Selon le gouvernement conservateur de Stephen Harper, ce registre est coûteux et inefficace pour empêcher les criminels à se procurer des armes. Il refuse donc de «traiter comme des criminels les chasseurs, les agriculteurs et les tireurs sportifs respectueux de la loi, a dit le ministre. Cette mesure législative détruira les registres qui sont inexacts, peu fiables et qui le sont de moins en moins à mesure que le temps passe.»

Vic Toews a tenu à préciser que les propriétaires d'armes à feu auront toujours besoin d'un permis pour acheter ou posséder des armes à feu et qu'ils devront se soumettre à une vérification de leurs antécédents par la police.

Le démantèlement du registre des armes d'épaule a soulevé un tollé au Québec. Après le passage à Ottawa du ministre de la Justice Jean-Marc Fournier à l'automne, le ministre de la Sécurité publique Robert Dutil a lui aussi tenté de faire reculer le gouvernement Harper.

Il avait plaidé en faveur de la conservation des données qui figurent au registre fédéral pour permettre à Québec de mettre sur pied son propre registre des armes d'épaule.

Le vote à l'étape du rapport sera éventuellement suivi d'un vote en troisième lecture à la Chambre des communes puis ce projet de loi sera étudié au Sénat.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.