/news/homepage

Le traitement de l'information par le cerveau déchiffré

Objets en mouvement

Des chercheurs montréalais ont décrypté la façon dont le cerveau traite l'information visuelle qui permet de déterminer si quelque chose se déplace vers nous et si une collision est imminente.

L'étude menée à l'Institut et hôpital neurologiques de Montréal -le Neuro de l'Université McGill- a permis de déchiffrer les calculs mathématiques que des neurones spécifiques effectuent pour nous informer de la distance qui nous sépare d'un objet et de la vitesse d'objets en mouvement par rapport à nous.

Les chercheurs ont constaté que des neurones très spécialisés du cortex visuel du cerveau, situés dans une aire nommée MST, réagissent à certains types de mouvements comme l'expansion, la rotation et la déformation.

Un calcul remarquablement simple serait au cœur de cette sélectivité neuronale pointue: ainsi, les neurones de l'aire MST semblent pouvoir effectuer un processus multiplicatif de l'information acheminée par d'autres neurones dans les voies optiques, une aire bien étudiée appelée MT.

Autrement dit, l'information que les neurones de l'aire MT transmettent est multipliée pour obtenir celle des neurones de l'aire MST.

«Un des aspects intéressants des calculs est qu'ils semblent être de même nature que ceux constatés chez les mouches et les coléoptères, ce qui porte à croire que l'évolution a déjà résolu ce problème, il y a au moins quelques centaines de millions d'années», explique Christopher Pack, auteur principal de l'étude.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.