/news/homepage

Line Beauchamp sévèrement critiquée

Décrochage scolaire

La ministre de l'Éducation Line Beauchamp «manque de transparence» et doit rendre publics les taux de décrochage de toutes les écoles du Québec sans exception, ont unanimement réclamé hier les partis d'opposition.

Au lendemain de la parution d'un article dans nos pages révélant que le ministère de l'Éducation refuse de dévoiler les taux de décrochage de 265 des 593 écoles publiques du Québec, tant la Coalition avenir Québec que le Parti québécois ont dénoncé l'attitude de la ministre.

Incompétence

«Sans avoir de résultats clairs et comparables sur le décrochage, comment le ministère peut-il bien répartir les ressources là où les besoins se font le plus sentir? Nous devons avoir des données claires et publiques pour répartir les budgets et les ressources dans les milieux où les élèves sont les plus vulnérables au décrochage. Gérer autrement relève de l'incompétence», a indiqué par voie de communiqué le chef de la CAQ, François Legault.

Non-sens

Du côté du Parti québécois, le porte-parole en matière d'éducation, Sylvain Gaudrault, a reproché de son côté à la ministre de «parler des deux côtés de la bouche». «D'un côté, la ministre insiste sur l'importance de la persévérance scolaire, et de l'autre, elle refuse de donner les chiffres qui permettraient d'améliorer la réussite des élèves», a lancé M. Gaudrault.

«C'est fascinant de la voir dire qu'elle agit de cette manière pour conserver l'estime de soi des élèves en difficulté, quand elle envisageait l'automne dernier de donner des bonus aux écoles qui atteindraient leur cible de réussite dans les temps. C'est un non-sens.»

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.