/regional/quebec/quebec

La Ville de Québec condamnée à verser 2 M$

Inondations de la rivière Lorette

La Ville de Québec pourrait devoir verser près de 2 millions $ à une entreprise victime des inondations de la rivière Lorette, en 2003, 2004 et 2005, ainsi qu'à un groupe d'assureurs.

À elle seule, Équipements E.M.U., un fabricant d'équiment d'entrepose riverain de la rivière, pourrait recevoir 1,6 M$, un montant qui pourrait augmenter à 2 M$, avec les intérêts légaux.

Tout cela fait suite à la décision de la Cour supérieure de reconnaître la Ville de Québec responsable des dommages causés par les inondations causées par les crues de la rivière Lorette, en décembre 2003, septembre 2004 et septembre 2005.

Le juge Michel Caron avait alors conclu que la Ville de Québec n'avait pas assumé sa responsabilité de gardienne de la rivière, qui constituait un élément majeur de son réseau d'égout pluvial dans le secteur. À ce titre, disait le juge Caron, la Ville aurait dû de nettoyer les rives de la rivière pour éviter les embâcles et faire en sorte qu'elle puisse évacuer un débit d'eau suffisant.

La Ville de Québec a déjà porté en appel ce premier jugement sur sa responsabilité dans les inondations. Le maire Régis Labeaume a donc refusé de commenter le deuxième jugement sur le montant qu'elle devrait verser à Équipements E.M.U. et aux assureurs si elle était déboutée en appel.

Des citoyens du secteur ont également entrepris un recours collectif contre la Ville de Québec à la suite des inondations. La cause d'Équipements E.M.U. leur servira, en quelque sorte, de jurisprudence.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.