/regional/quebec/quebec

«Le rêve devient enfin réalité»

Entente finale conclue pour l'Amphithéâtre de Québec

La Ville de Québec s'est entendue officiellement avec Quebecor pour la construction d'un amphithéâtre de 400 millions $ qui sera terminé en septembre 2015, a annoncé le maire de Québec Régis Labeaume, dimanche.

«Le rêve devient enfin réalité», a dit le maire de Québec en conférence de presse en compagnie du président et chef de la direction de Quebecor Media, Pierre Karl Péladeau.

L'amphithéâtre de 18 000 places sera construit sur le site dans l'ancien hippodrome de Québec. «Cette décision nous permet d'économiser 42 millions $», a affirmé M. Labeaume. Le bâtiment occupera un espace de 64 000 mètres carrés, ce qui est moindre que prévu précédemment, selon le maire, ce qui permet de respecter les coûts.

Photo: Agence QMI

Le maire a souligné que 35 millions $ seront épargnés en ne payant pas la TVQ, en vertu d'une entente avec le gouvernement Charest.

«Nous disposons de ce qu'il faut pour respecter les budgets et les délais pour livrer cet équipement», a ajouté le maire de Québec. Les travaux d'excavation commenceront en septembre. Le tout doit être terminé trois ans plus tard, en septembre 2015.

L'entente entre Québec et Quebecor a été finalisée vendredi soir.

Le maire a salué M. Péladeau, «un dur négociateur, mais qui a le respect de la capacité de payer des contribuables». Il a aussi remercié le premier ministre Jean Charest et la ministre Michelle Courchesne.
L'amphithéâtre s'inspirera de celui de Pittsburgh. Environ 46 millions $ seront notamment dépensés en équipements sonores et visuels.

«Il n'y a plus d'obstacles, plus de portes de sortie et plus d'incertitude quant à la construction de l'amphithéâtre», a affirmé Pierre Karl Péladeau durant cette conférence de presse. Selon lui, cet amphithéâtre sera une «grande source de fierté» qui deviendra un «phare» pour la culture et le monde du spectacle.

La présidente du Conseil du Trésor, Michelle Courchesne, a mentionné que deux autres plans d'affaires seront déposés d'ici l'automne 2013, afin de s'assurer que les travaux se déroulent comme prévu et pour éviter les mauvaises surprises comme des dépassements de coûts.

Photo: Agence QMI

Mutisme concernant le hockey

Concernant le retour des Nordiques, le maire Labeaume a refusé de répondre à toute question à ce sujet. «On va mettre tout de suite une chose au clair là. M. Péladeau et moi, on ne répondra à aucune question concernant le hockey professionnel. C'est bête, mais moi en tout cas, je suis capable d'être bête!», a-t-il dit.

À un journaliste qui insistait pour amener le sujet vers le hockey professionnel, M. Péladeau a patiné à son tour. «Le maire a été très clair à ce sujet, alors je n'ajouterai aucun commentaire», a dit le grand patron de Quebecor.

«Pas de doute» pour Yvon Pedneault

Selon l'analyste sportif à TVA Sports Yvon Pedneault, il n'y a «pas de doute sur le retour d'une équipe de la LNH à Québec». Il est convaincu que le commissaire de la Ligue Nationale de Hockey, Gary Bettman, a reçu les documents liés à l'annonce d'aujourd'hui. M. Pedneault dit que le maire Labeaume et Pierre-Karl Péladeau ont respecté toutes les règles dont il avait été question lors d'une première rencontre avec le commissaire en 2009.

Un signal positif

Le chroniqueur sportif au Journal de Québec, Albert Ladouceur, croit que l'annonce d'aujourd'hui constitue la pièce qui manquait à la Ville de Québec pour voir son projet d'accueillir une équipe de la LNH se concrétiser.

«Si on n'a pas voulu en parler aujourd'hui, il faut essayer de lire entre les lignes. Je pense qu'on a là le dernier morceau qu'on a à offrir à la Ligue Nationale.», a dit le chroniqueur en entrevue à LCN.

«Gary Bettman le savait qu'il allait y avoir un nouvel amphithéâtre à Québec, mais le doute pouvait persister», a-t-il ajouté.

À son avis, avec l'annonce d'aujourd'hui, le maire Labeaume et Pierre-Karl Péladeau ont démontré qu'ils prenaient ce dossier au sérieux. La possibilité d'accueillir une équipe de la LNH devient bien réelle. «L'élément qui nous manquait, il est là.»

Bill Daly, le bras droit du commissaire Gary Bettman, a laissé sous-entendre que des discussions auraient déjà été entamées à ce sujet, ce qui amène M. Ladouceur à croire que la venue d'une équipe à Québec est pour bientôt.

Diffusion de matchs de hockey?

Lors de la conférence de presse, Pierre-Karl Péladeau a annoncé que le plan de construction du complexe accueillant le nouvel amphithéâtre comprenait également des studios de productions exclusifs. Pour Albert Ladouceur, il est très probable que ces installations ne soient pas uniquement «pour des spectacles, mais aussi pour la diffusion d'événements sportifs».

Le projet comporte également la construction de nouveaux bureaux de l'Agence QMI à Québec. Le chroniqueur voit là un bel emplacement pour y loger les futures bureaux des Nordiques.

Des chroniqueurs québécois lus par Bettman

Selon M. Ladouceur, Gary Bettman sait tout ce qui se passe. Le journaliste aurait même vu des chroniques de collègues être traduites en anglais afin que le commissaire de la LNH puisse suivre le dossier. «Il sait tout!», ajoute-il.

Si Gary Bettman porte attention au projet du retour des Nordiques dans la Capitale Nationale, d'autres équipes appuieraient aussi le maire Labeaume dans ses démarches. «Je l'ai très bien senti à Pittsburg, les gens souhaitent le retour de cette équipe-là» affirme le journaliste.

Les équipes canadiennes rapporterait 33% des revenus totaux de la LNH. «Dans le contexte actuel, on apporte à la Ligue nationale une équipe qui va faire de l'argent», croit le chroniqueur sportif.

Et même si d'autres villes américaines sont également disposées à accueillir un nouveau club de hockey (notamment, Las Vegas et Seattle) Albert Ladouceur croit que la Ville de Québec est la mieux positionnée pour atteindre ce but.

Incorrect or missing Brightcove Settings

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.