/news/homepage

Bébé de deux mois brutalisé

Enquête policière

Une petite fille de deux mois dans un état critique a été hospitalisée, dimanche soir. Elle aurait été violemment battue dans une résidence de la rue Mainville à Sainte-Thérèse dans les Laurentides.

Vers 21h30 le 1er avril, une jeune mère de 21 ans s'est présenté à l'Hôpital de Saint-Eustache avec un bébé présentant de «multiples blessures, de possibles fractures et des ecchymoses», selon ce qu'a expliqué Benoît Richard de la Sûreté du Québec (SQ) lors du Vrai négociateur, mercredi matin.

Sous le couvert de l'anonymat, une femme a informé Claude Poirier que le nourrisson était en arrêt cardiorespiratoire, qu'il avait un bras et une jambe cassés de même que des côtes et des doigts fracturés.

Transfert à Sainte-Justine

«Rapidement, les gens du centre hospitalier l'ont stabilisé et le bébé a été transféré à Sainte-Justine. Le lendemain matin, les policiers de Sainte-Thérèse ont été avisés par l'entente multi de Sainte-Justine et de la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ). Ils ont communiqué avec la SQ», de poursuivre le sergent Richard.

Une enquête a été instituée, «des gens ont été rencontrés ainsi que des travailleurs sociaux, des intervenants de la DPJ et du CHU Sainte-Justine».

Situation potentiellement criminelle

Une enquête a été rapidement ouverte. «Sainte-Justine a vu une situation potentiellement criminelle et c'est pour cette raison que les enquêteurs ont pris le dossier», précise le policier.

Les parents de l'enfant ont été rencontrés par les enquêteurs du Service des crimes contre la personne. Les policiers se sont également entretenus avec des travailleurs sociaux, des intervenants de la DPJ et du personnel de Sainte-Justine.

«La mère est en contact avec les enquêteurs, mais ces gens-là [les parents] doivent être revus par nos enquêteurs dans les prochaines heures», ajoute Benoît Richard.

TVA Nouvelles a réussi à retracer les parents du poupon, aujourd'hui, à leur domicile de Sainte-Thérèse. L'homme de 33 ans et la femme de 21 ans n'ont pas souhaité faire de commentaire concernant ce qui a pu se passer.

Mercredi matin, la petite fille était toujours dans un état critique, mais stable d'après la police.

Incorrect or missing Brightcove Settings

Incorrect or missing Brightcove Settings

Incorrect or missing Brightcove Settings

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.