/finance/homepage

Le fondateur de DuProprio confie une maison à un courtier

TVA Nouvelles

(Photo: Archives Agence QMI)

Michel Munger
Argent

Les propriétaires immobiliers peuvent-ils complètement se passer des courtiers? Peut-être pas. La preuve, le fondateur et co-président de DuProprio, Nicolas Bouchard, y a eu recours pour vendre une maison à Saint-Sauveur.

Sur le système MLS, on peut trouver la maison à étages située au 20, rue Robert. Offerte à 329 900 $ sur DuProprio, elle est dorénavant offerte au même prix par un courtier affilié à RE/MAX.

Selon le rôle foncier de Saint-Sauveur, la maison est la propriété d'une société à numéros dont M. Bouchard est le deuxième actionnaire.

Le courtier de RE/MAX Laurentides, François Villiet, a indiqué qu'il ne pouvait commenter le dossier en l'absence d'une transaction.

« M. Bouchard est l'un des 26 actionnaires propriétaires de la maison, a rétorqué DuProprio par courrier électronique. Étant donné qu'aucun des actionnaires n'habite la résidence et qu'aucun n'est en mesure d'être présent pour la faire visiter, le Conseil d'administration, dont M. Bouchard ne fait pas partie, a décidé de la confier à un agent immobilier. M. Bouchard s'est évidemment opposé à cette décision, mais n'avait aucun pouvoir de la renverser. »

Le changement d'inscription peut amuser les observateurs de l'immobilier étant donné le modèle d'affaires de DuProprio. L'entreprise propose de contourner la commission des agents immobiliers afin de réaliser une transaction, facturant jusqu'à 1000 $ pour ses bouquets de services.

« C'est cocasse, a dit Hélène Morand, chef de la direction de la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ). Ce n'est pas la première fois que nous voyons ce phénomène. Selon des recherches faites en décembre, environ 15 % des propriétés disponibles étaient tant sur MLS que DuProprio.com. »

Selon Mme Morand, les gens commencent souvent le processus de vente par DuProprio, pour ensuite se tourner vers un courtier. « Ce qui était facile au départ est plus compliqué sans la visibilité de MLS et la protection d'un courtier », a-t-elle résumé.

DuProprio bouscule les 18 000 courtiers québécois, car elle estime avoir facilité plus de 100 000 transactions depuis 1997.

Une campagne publicitaire de DuProprio a fait jaser en mars. La pub mettait en vedette la décoratrice Marie-Christine Lavoie, qui s'apprêtait à mettre en vente une maison détenue avec son conjoint Mathieu Dandenault dans la région de Québec.

La Chambre immobilière du Grand-Montréal avait fait savoir que le même couple a aussi utilisé les services de courtiers pour une mise en vente dans les Laurentides ainsi qu'une location dans le Vieux-Montréal.

Enfin, notons que DuProprio a gagné une bataille à la fin du mois de novembre contre l'Organisme d'autoréglementation du courtage immobilier du Québec (OACIQ).

La compagnie était accusée de flouer les consommateurs en se présentant illégalement à titre de courtier. La Cour du Québec l'a toutefois acquittée, se rendant à l'argument que le client sait qu'il paie moins cher, faisant lui-même les démarches menant à la vente de sa propriété.

En décembre, l'OACIQ a porté la cause en appel.